Crise au sein du RPG Arc-en-ciel : Taliby Dabo écrit à Kassory Fofana

Je ne suis contre personne, je ne serai contre Ibrahima Kassory Fofana. Il est membre du bureau politique national, je ne dois pas être contre lui. Il fut notre premier ministre, il a été fidèle au président Alpha Condé et il a même risqué sa vie par moment pour lui. Je ne peux pas être contre lui. Mais, ce que je veux, c’est l’union.

Je ne veux pas qu’il y ait division au sein de cette formation politique. Je ne fais que partager le souci du président Alpha Condé. Le souci qu’il a aujourd’hui, c’est de ne pas voir son parti éclater. Aucun de nous ne souhaite cela. Ce qui c’est passé, c’est que les gens n’ont pas voulu dire la vérité. Ils n’ont pas voulu publier la véritable liste et n’ont pas voulu fidèlement interpréter le souci du président. Ça a été interpréter de façon malhonnête. Je ne peux pas cautionner ça. Je mets personnellement en doute le leadership de Ibrahima Kassory Fofana. Je le dis et j’insiste.

Il sait pertinemment que le bureau politique est divisé. Tous ceux qui le soutiennent aussi dans le bureau politique national le savent. Il sait bien qu’il n’est qu’avec certains membres du bureau politique national. Vous avez vu leur photo hier. Ce n’est pas tout le bureau politique ça, c’est son groupe à lui.

Vous avez certains membres du bureau politique qui tiennent des réunions avec Ibrahima Kalil Kaba que moi Taliby Dabo sais. Vous avez certains qui tiennent des réunions avec Amadou Damaro Camara que je sais. D’autres qui tiennent des réunions avec Mohamed Diané que je sais également. C’est ce qui fait qu’il n’y a pas d’entente au sein du bureau politique national et chacun d’eux manifeste une ambition. C’est tout à fait logique et normal. Tous les RPGistes doivent être ambitieux pour être à la tête du parti. Il ne faut pas exclure, il ne faut pas désigner. Demandez ceux qui veulent, mais il ne faut pas dire tel. Que les gens disent la vérité. Moi je ne dis que la vérité. Il y a fracture et désunion au sein du bureau politique national. Personne ne doit nier cela. Quand je dis que je mets en doute le leadership de Kassory Fofana, il aurait pu transmettre le message même s’il ne l’a pas reçu. Il sait que le souci d’Alpha Condé aujourd’hui, c’est de voir les membres de son parti dans une seule assiette. Tout le monde sait qu’Alpha sera mécontent lorsqu’il entendra qu’il y a des divisions. Si Ibrahima Kassory veut faire plaisir à tout le parti, faire plaisir à Alpha Condé et s’il veut même se faire plaisir, il n’a qu’a prendre de la hauteur en associant les autres. Il ne faut pas minimiser Mohamed Diané dans le RPG arc-en-ciel. Il est ancien, il est membre du bureau politique national, il n’est pas à rejeter.

C’est la même chose pour Damaro, pour Kalil. Quand vous demandez à Alpha Condé aujourd’hui (malheureusement nous ne sommes pas en contact avec lui), il va dire que tous ces gens-là n’ont qu’à se mettre ensemble pour gérer le parti. C’est le seul message qu’Alpha peut véhiculer maintenant là s’il pouvait véhiculer. C’est un certain nombre de membres du bureau politique national qui tirent Kassory qui est dominé. Kassory s’il vous plaît, on est en train de tirer dans la division. Ce qu’on est en train de faire de toi ne t’arrange pas. Personne n’est à minimiser dans ce parti. Il faut le renouveau, il faut remettre le parti sur pieds.

Moi j’aurais pu penser que Kassory qui sait bien que tout le monde n’est pas avec lui, il allait prendre son bâton de pèlerin pour aller faire le tour. Aller trouver Mohamed Diané, trouver Ibrahima Kalil, aller chez Damaro Pour leur dire que je viens pour qu’on soit ensemble. Si vous pensez que cette manière de faire n’est pas jolie, alors je remets cela en cause et je veux que nous soyons ensemble. Je ne veux pas être source de division au sein de cette grande formation. Leur dire qu’on va s’enfermer jusqu’à ce qu’on se mette d’accord. Et après, on va convoquer les autres pour faire un papier ensemble et le diffuser et déclarer que nous sommes désormais ensemble. Ça fera plaisir au président et à tous les militants. C’est dans ça qu’on peut gagner. Lorsque Kassory réussi ça, il m’a eu moi Taliby.

Je lui donne un conseil fraternel. Sil veut que moi Taliby je l’aime, qu’il accepte d’aller avec les autres. Le RPG est une grande famille. Mais s’il veut diriger dans la division, je ne l’admettrai pas. Ces personnes là ont leurs mouvements et ont des hommes et des femmes qui les aiment. Ils ne faut pas les minimiser. Tant que Kassory ne prend pas le chemin de l’union et non celui de la division, je ne serai jamais avec lui. L’histoire retiendra que quelqu’un du RPG (qui s’appelle Taliby Dabo) s’est battu cors et âme pour que l’unité règne dans le parti. C’est le futur que je vois.

Le fief du RPG arc-en-ciel c’est en haute Guinée. C’est la haute Guinée qui donne l’électorat essentiel du parti. Les cadres de la haute Guinée font quelque chose pour la région. Je demande à ces cadres d’accepter la main tendue de Kassory s’il le fait. S’il s’approche deux, qu’ils acceptent qu’il y ait une gestion collégiale. Provisoirement, prenons les choses ensemble.

N’imposez pas une personne. Vous avez les Malick Sankhon et tant d’autres. Il faut les approcher. C’est ce message fort que j’ai voulu livrer aujourd’hui. C’est une main tendue. Je veux que tout le monde partage le souci du président Alpha Condé qui est notre TOUT. Donc, si tu veux avoir les RPGistes, il faut partager le souci du président, mettre tout le monde ensemble. Ce qui est en train de se dire, que les gens disent la vérité.

Alpha n’a pas choisi quelqu’un, mais il a dit tout le monde. Interprétez fidèlement le vœux d’Alpha Condé. C’est ce qui est dans l’intérêt du parti.

Réagir

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de oceanguinee.com