Dalein, le vrai, au-delà de la caricature et des préjugés !

Le récit marche mieux que la réalité en politique. Comme la fable pour la société et le mythe pour les croyances.

Dans la lutte politique et des contradictions nées des adversités virulentes, la diabolisation, la médisance, le ‘’tourner au ridicule’’ de l’adversaire sont des armes d’épaule pour les ‘’sans projet de société’’, les ‘’sans-valeurs’’ du vilain et sale moineau de la course.

La désinformation, la manipulation, la caricature obscène dont Cellou Dalein Diallo a été victime est la somme toute faite de l’ignorance et de la méconnaissance de l’homme qui se distingue des autres par son attachement à la morale politique et adoube les vertus de la contradiction saine, appuyée par la force des arguments et non le tout pour le pouvoir.

Il est victime de sa forte croyance aux valeurs démocratiques débarrassées de toute entreprise démoniaque. Il n’est pas un homme sans état d’âme, et n’a ni la volonté de marcher sur des cadavres pour forcer un destin présidentiel qui est déjà à portée de main.

Vu son destin inévitable, sa popularité qui va au-delà des frontières de l’imaginaire, Cellou est malheureusement devenu l’homme à abattre. Pour ce faire, ses adversaires sans poids et bataillons électoraux versent dans la calomnie, dans la délation en faisant courir des rumeurs, en distillant des insanités dans le seul de le discréditer aux yeux de l’opinion publique nationale assez réceptive de la première opinion. C’est une campagne de déconstruction de sa personnalité qui ne repose que sur la jalousie et la rivalité politique. Cellou n’est pas un démon, loin s’en faut !

Cellou, le vrai, au-delà de la caricature et des préjugés est ce leader dont le bilan électoral en trois participations à une élection présidentielle et une participation aux législatives reflète l’exactitude du personnage et de son brillant parcours politique. Il grimpe à grandes enjambées l’escalier de la Présidence avec succès.

A la tête d’un vaste parti politique à dimension nationale et à caractère transversal, l’UFDG est aujourd’hui un royaume de technocrates rompus et autres têtes bien faites déterminés à faire de la Guinée un État émergent, une société où, la diversité sera égalitaire à tous points de vues. Son leader est un chasseur de tête et un faiseur d’hommes avec un sens d’ouverture assez parfois incompréhensif.

Cellou, le vrai, au-delà du stéréotype, c’est lui la victime malgré sa bonne foi. En homme des compromis, en soldat de la paix et en vigile de la démocratie, personne ne peut remettre son engagement pour la construction apaisée de notre pays. Ce n’est pas un va-t-en-guerre réputé, ni ce rabat-joie caché. Personne ne peut soupçonner ses bonnes intentions.

Alors, ‘’Va comprendre Charles’’, nous dit un dicton populaire.

Approchez-le, cherchez à le connaitre et chassez chez vous le préjugé qui pèse à son encontre. Tout est faux ! Tout est caricature ! Allez-y vers lui, cassez les barrières pour mieux découvrir l’homme.

Je suis certain qu’il vous impressionnera, très positivement, car c’est un homme ouvert et réceptif.

Ne vous fiez pas aux dires des gens, le politicien a le don de transformer l’ange en démon et le démon en ange.

Cellou, le vrai, est tout le contraire du mal et du mauvais. Il est juste vu comme un soleil de minuit par ses moineaux adversaires !

Par Habib Marouane Camara
Editorialiste

Réagir

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de oceanguinee.com