Suspension de Charles Wright : Le FNDC condamne et dénonce un acte incongru du ministre (communiqué)

La coordination nationale du FNDC a appris avec stupéfaction la suspension du procureur général près la cour d’appel de Conakry, Alphonse Charles Wright pour « faute disciplinaire » supposée dans l’affaire l’opposant au Haut Commandant de la gendarmerie le colonel Balla Samoura.

La Coordination Nationale du FNDC condamne cet agissement incongru du ministre qui traduit une volonté manifeste de museler la justice et de saper son indépendance.

Le FNDC se réjouit de cette sortie du procureur Alphonse Charles Wright qui, encore une fois, fait preuve d’un attachement viscéral au respect des lois de notre pays et des principes de l’état de droit . Il rappelle un principe fondamental de la démocratie : la séparation des pouvoirs, et notamment la séparation entre l’autorité administrative et l’autorité judiciaire. Dans un pays démocratique, l’autorité administrative ne doit pas interférer dans les affaires judiciaires.

Le principe de la séparation des pouvoirs implique la distinction entre l’autorité administrative et celle judiciaire. Seul le parquet constitue l’autorité véritable de la police judiciaire. Cette différence, certains officiers de la gendarmerie font semblant de ne pas la reconnaître. Ils méprisent la loi, s’arrogent des pouvoirs qu’ils n’ont pas et portent atteinte aux principes de respect des droits de l’homme de notre République.

La Coordination Nationale du FNDC crois fermement que la refondation de l’État passe par le respect de ces principes.

La Coordination Nationale du FNDC renouvelle son soutien au procureur général près la cour d’appel de Conakry et l’encourage dans son sentiment à faire de la justice un levier essentiel de l’Etat de droit et de la démocratie.

Ensemble unis et solidaires, nous vaincrons

Conakry le 30 mars 2022

Réagir

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de oceanguinee.com