Foniké Manguê au président Doumbouya : Un président en général, particulièrement celui de la transition ne se bunkerise pas mon Colonel.

Depuis le 5 septembre, beaucoup d’actes ont été posés, certains appréciés par le peuple de Guinée et d’autres non.

Parmi les non, il y’a véritablement, cet acte inquiètement symbolique de suspension du procureur général par le CNRD qui attire mon attention à plus d’un titre.

Loin de moi toute idée alarmiste, mais cet acte est celui qui va certainement le plus impacter négativement le restant de cette transition si jamais et si le tir n’est pas conséquemment rectifié.

Je ne cesse de me poser la question en ces termes: comment peut-on clamer que « la justice sera la boussole de la transition » et suspendre un des principaux acteurs de la concrétisation de cette affirmation? Sincèrement la décision qui a suspendu le procureur général est une décision irréfléchie, inquiétante et ratée, Surtout quand on fait allusion aux conditions qui ont conduit à sa suspension.

Un procureur General d’un pays, c’est le supérieur hiérarchique du procureur de la république et le surveillant de la police judiciaire, donc véritablement une importante responsabilité.

Suspendre ce dernier dans l’exercice de ses fonctions dans une transition qui s’était dit vouloir, je rappelle que « la justice soit sa boussole » me paraît inexplicable et inquiétant.

C’est le lieu pour moi d’interpeller le CNRD sur son tout premier communiqué dans les premières heures de sa prise du pouvoir pour les dire qu’ils sont continuellement entrain d’aller à l’encontre des 5 valeurs annoncées, des valeurs applaudies et acceptées autrefois par la majorité du peuple de Guinée. D’où ma volonté d’écrire ces quelques mots sur la situation de notre transition en guise de rappel.

Au colonel Doumbouya de sortir du palais pour avoir des véritables informations sur la conduite de la transition car, là où il est assis, s’il ne sait pas réellement ce qui se passe, je vais lui dire que ça ne va pas du tout.

Un président en général, particulièrement celui de la transition ne se bunkerise pas mon Colonel. Il doit pouvoir sortir et descendre sur le terrain de temps à autre pour toucher du doigt la réalité du pays. Sans quoi il ne saura jamais ce qui se passe car, au palais, les conseillers ne le diraient toujours que ce que ses oreilles aimeraient entendre.

Et quand un président se trouve dans de telles situations c’est à dire, en restant presque toujours au palais et qu’il ne trouve pas de moyens pour avoir de bonnes informations, ça veut dire automatiquement que les décisions qu’il prendra, seront presque toutes biaisées.

J’espère que ces quelques mots, même si je reste dubitatif issus de notre bonne foi et volonté de voir notre transition repositionnée sur les rails seront pris en compte et que le Colonel s’en chargera personnellement en rectifiant nécessairement tout tir qui mérite d’être rectifié.

#TransitionMandaMaara

CNRD/Justice/Boussole

#Foniké

Réagir

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de oceanguinee.com