Dubaï Porta Potty : Ce que des célébrités citées faisaient pour de l’argent

Jamais un scandale sexuel qui n’avait autant secouer le monde et la toile, comme cette affaire de « Dubai Porta Potty ». Une salle affaire dans laquelle  plusieurs célébrités africaines sont citées. Un bon nombre de Guinéennes très influentes sur les Réseaux sociaux seraient également impliquées.

L’influenceur camerounais Camille Makosso a publié la liste des pays d’où seraient originaires les africaines citées dans ce scandale. Les pays le plus représentés dans ce scandale, selon elle, sont les deux Congo avec 78 filles, suivis de la Côte d’Ivoire (57 filles), le Cameroun (49 filles) et le Sénégal, avec 43 filles.

Plusieurs célébrités issues de différents pays d’Afrique sont citées par des internautes, à cet effet. Se trouvant à Dubaï au moment de l’éclatement de ce scandale, la star ivoirienne Eudoxie Yao n’a pas été épargnée dans cette affaire. Même si elle avait fait une vidéo pour se justifier.

« Mon séjour à Dubaï était un cadeau d’anniversaire. J’ai été invitée par un milliardaire qui m’a logée dans un hôtel 5 étoiles et il payait 1 million de Fcfa par jour. Je ne suis pas allée pour faire des bêtises croyez-moi », avait-elle déclaré à travers une vidéo rendue publique.

Il est à rappeler que l’affaire « Dubaï Porta Potty », un terme qui désigne des toilettes publiques a scandalisé presque tout le monde suite à la diffusion d’une série de vidéos fortement déconseillées aux âmes sensibles. Ces images montrent des filles mangeant des excréments humains ou laissant leur partenaire leur déféquer dans la bouche pour de l’argent.

En Côte d’Ivoire où elles seraient 57 jeunes filles identifiées dont entre autres des influenceuses, des tiktokeuses, des animatrices chroniqueuses et même des artistes, les internautes s’acharnent surtout sur les influenceuses Emma Louhes et Eudoxie Yao dit la « go bobaraba » qu’ils accusent d’avoir fait fortune de façon illicite.

Pour se défendre cette dernière vient de faire une sortie pour le moins surprenante pour certains  « Si c’est déféquer sur le corps, j’ai déjá entendu. Il y a plusieurs années j’ai déjà entendu. Mais déféquer dans la bouche, je ne savais pas que cela existait. C’est ma première fois d’entendre qu’on mange caca. Je n’ai jamais su que cela existait, moi c’est mon travail qui me donne de l’argent », a précisé Eudoxie Yao dont les photos sont partagées depuis l’éclatement de cette affaire.
Tout comme elle, sont aussi citées dans cette affaire la Malienne Diaba Sora et les influenceuses camerounaises Natalie Koah et Coco Émilia.

Réagir

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de oceanguinee.com