Dossier Air Guinée: ce ne sont pas des personnes qui étaient responsables de la vente d’Air-Guinée mais une politique gouvernementale (Aliou Condé)

Intervenant chez nos confrères de Fim Fm ce jeudi 02 mai dans l’émission  » Le Mirador »,  sur le dossier Air Guinée, dossier pour lequel Cellou Dalein est cité par la CRIEF, monsieur Aliou Condé, sécrétaire général de l’UFDG a estimé que Convoqué son président sur ce dossier est tout sauf logique et normal. Car pour lui, ce ne sont pas des personnes physiques qui étaient responsables de la vente d’Air Guinée, mais plutôt une politique gouvernementale.

 » Je pense que ce n’est pas des personnes qui étaient responsables de la vente d’Air-Guinée mais une politique gouvernementale qui était là. Le président Lansana Conté n’était pas content que les deux premiers avions aient été vendus à l’étranger vers les années 1987″. 

Plus loin, il rappelera ce qu’en dit la loi, à savoir que la vente ou la privatisation d’un bien de l’Etat ne peut être possible qu’après un décret présidentiel

 » Pour lui comme on était dans le cadre de la privatisation, il a dit non cette fois-ci on ne vend pas à l’extérieur plutôt à El hadj Mamadou Sylla. La décision appartient au chef de l’État, c’est mentionné dans la loi sur la privatisation des entreprises qui dit que pour qu’un bien de l’État soit vendu, il faut que ce soit par un décret présidentiel. Le président voulait que l’avion reste en Guinée par amour. On lui a dit oui qu’on travaille là-dessus. Mais, pour un national ça allait être extrêmement difficile de prendre la compagnie en charge à partir du moment où l’État n’a pas pu le faire et Mamadou Sylla s’était engagé. Donc, en se basant sur la loi qui dit que c’est le président qui prend la décision, il a donné des instructions à ses ministres et le décret de privatisation a été signé ». A-il souligné.

Réagir