Coup du Baccalauréat dans la C. de Matoto : Nous espérons qu’à ce dernier examen, qu’il n’y aura pas de fuite (Ministre Guillaume)

C’est dans la commune de Matoto que le ministre Guillaume Hawing a effectué le lancement des épreuves du Baccalauréat Session 2021-2022 qui ont démarrés ce vendredi 17 juin sur toute l’étendue du territoire national.

A cette occasion, le ministre Guillaume a rappeler aux surveillants et élèves, les consignes que lui et son département ont mis en place pour le bon déroulement de cet examen national.

« Nous espérons qu’à ce dernier examen, qu’il n’y aura pas de fuite. Ce qui est clair, un examen avec des fuites, n’est pas un examen parce qu’on ne saura plus faire la différence entre les meilleurs, les moins et ceux qui n’ont rien appris. Nous avons été très clairs au niveau des surveillants. On leur a dit qu’ils ont tous lu les règlements généraux, qu’ils essayent de respecter le serment, parce que, quand on jure sur la bible ou sur le Coran, on a une obligation morale de respecter parce que là on est en face de Dieu, ce n’est plus les hommes. Nous n’avons pas manqué de rappeler que tous ceux failliront, répondront à la hauteur de leur forfaiture. Aux élèves, nous vous disons, si vous trichez, vous serez poursuivis parce que vous n’êtes pas sans savoir que les téléphones sont devenus un fléau de fraudes dans nos différentes salles. Nous vous disons que nous avons toutes les techniques, nous vous disons que pour nous, le monde est une chambre, pas un village planétaire. Nous sommes au courant de tout ce qui se passe. Donc, ceux qui vont se prêter à ça seront traqués et seront d’office éliminés ».

Pour Sékou Kaba, DCE de la commune de Matot, ils sont 22 358 candidats dont 90 709 filles qui affrontent le Bac cette année dans sa commune.

Ci-dessous, les statistiques qu’il a dressé: 

 » Nous avons présenté pour la session 2022, 22 358 candidats dont 90 709 filles, répartis comme suit : Sciences Expérimentales 4 013 candidats dont 2 406 filles ; pour la série mathématique, nous avons présenté 7 815 candidats dont 2 972 filles. Les Sciences Sociales qui sont les plus nombreux sont au nombre de 10 234 candidats dont 4 272 filles. Pour l’enseignement Franco Arabes, il y a 37 candidats pour les Sciences Expérimentales 20 filles, les Sciences Mathématiques ils sont 259 candidats dont 39 filles. Les Sciences Sociales sont 259 candidats, dont 39 filles ».

Réagir