La main sur le cœur, Djani Alpha demande aux autorités de libéré ceux qui ont été arrêtés après son arrestation

Attendu en France pour son concert au Bataclan, l’artiste Guinéen Djani Alpha après après ce procès qui l’ rendu sa liberté, a demandé aux autorités du pays, de faire libéré tous ceux qui ont été arrêtés suite à son arrestation ainsi que celle de Foniké Mengué et Billo, tous membres et responsables du FNDC . 

 » La situation est en ce moment très tendue au pays. Le pays attend de nous de la grandeur, soyons à la hauteur, chacun d’entre nous, individuellement pris. Chaque Guinéen, qui qu’il soit, où qu’il soit doit être le gardien de la liberté, de la démocratie et de la dignité humaine. Et pour paraphraser l’un de nos avocats, la démocratie ne doit pas trouver son tombeau en Guinée. Donc, chacun d’entre nous a sa part de responsabilité dans la construction de cette démocratie guinéenne dont nous rêvons tous.

Nous sommes dans une période d’exception (…), mais il faut savoir que c’est dans ce genre de situation que se construisent les grandes Nations. Et pour qu’une Nation soit grande, il faut que ses enfants soient grands. Cette grandeur ne fait pas allusion à la taille, mais de la grandeur humaine et morale. Chaque guinéen, qui qu’il soit, où qu’il soit, doit être conscient de ça. 

Dans la situation actuelle de notre pays aujourd’hui, il y a des sanctions qui planent sur nos têtes. Au niveau de la CEDEAO, un ultimatum nous a été donnés jusqu’en août pour trouver un compromis entre nous guinéens et nous éviter des sanctions. S’il y des sanctions qui tombent sur la Guinée, c’est tous les fils de la Guinée qui vont subir les conséquences. Il faut qu’on en soit conscient. J’espère donc que les autorités qui sont aux commandes en sont conscientes. 

J’espère qu’on trouvera un cadre de dialogue inclusif et sincère pour nous éviter le pire en Guinée. La réussite de cette transition est l’affaire de tous, et cela, malgré nos divergences d’opinion, il faut qu’on en soit conscients.  » Le pays attend de nous de la grandeur, soyons à la hauteur ».

Maintenant que cette affaire a été jugée et que le verdict est tombé, je demande aux autorités, la main sur le cœur, très respectueusement et en toute humilité de libérer toutes ces personnes qui ont été arrêtées et emprisonnées lors des manifestations qui ont suivi mon arrestation avec mes camarades de la coordination du FNDC. Le pays a besoin de tous ses fils et toutes ses filles sans distinction aucune. Nous devons le comprendre« , a fait l’artiste Guinéen attendu au Bataclan.

Réagir