La CBG recherche pour son site de Sangaredi des Conseillers en Restauration des Moyens de Subsistance (H/F) Externe

La Compagnie des Bauxites de Guinée en abrégé « CBG » est un leader mondial dans l’industrie de bauxite métallurgique. Elle valorise des mines situées au nord-ouest de la République de Guinée. Elle produit et exporte plus de 15 millions de tonnes de bauxite de qualité supérieure par an. Ses actions sont détenues par l’Etat guinéen (49%), et Halco Mining (51%), un consortium d’acteurs internationaux des plus respectés de l’industrie. Elle s’aligne à des standards des plus élevés au monde en matière de santé sécurité, et le respect des normes environnementales et sociales, notamment celle de la Société Financière internationale (SFI).

Depuis le démarrage de ses opérations en 1973, elle a contribué à plus de 5 000 000 000 de dollars américains aux revenus de l’Etat Guinéen. Depuis 2016, elle a investi près d’un milliard de dollars dans son plan de modernisation de ses actifs et d’extension de ses capacités de production à 19 millions de tonnes par an. En produisant une bauxite de qualité utilisée in fine dans diverses industries, nous contribuons au progrès de l’humanité.

Contexte
La réalisation de certains objectifs opérationnels de la CBG peut nécessiter le déplacement physique et économique de certaines communautés riveraines pour des raisons sécuritaires. Ces déplacements physiques et économiques sont gérés sur la base des programmes de gestion environnementale et sociale, et conformément aux politiques de la CBG et de ses partenaires en la matière, et aux textes règlementaires en vigueur en République de Guinée. Ces programmes ont des standards qui font partie des plus élevés au monde, et ils s’alignent aux normes de la Société Financière Internationale (SFI ou IFC), notamment la norme de performance n°5 (NP5).

Afin de se conformer à ces exigences opérationnelles, la section Réinstallation vient renforcer le Département des Relations Communautaires afin d’assurer la mise en œuvre efficace et réussie des processus de compensation, réinstallation et restauration des moyens de subsistance. L’engagement de conseillers expérimentés en restauration des moyens de subsistance sont requis pour mettre en œuvre les plans de restauration des moyens de subsistance des communautés concernées.

1. Principales fonctions :

Placé sous la tutelle hiérarchique du Coordonnateur Réinstallation et restauration des moyens de subsistance, le titulaire du poste devra participer à la conception, planification, et mise en œuvre des activités de déplacement économique dans le respect des normes internationales de l’IFC et en particulier la NP5 (PS5). En outre, il doit effectuer le suivi des activités de préparation et de mise en œuvre des plans de restauration des moyens de subsistance (PRMS) en lien avec les déplacements économiques et/ou physique occasionnés par les activités d’expansion de la mine

A ce titre, il aura pour activités principales :

 Effectuer le suivi des travaux des prestataires en charge des études de préparation des Plans de Restauration des Moyens de Subsistance et des prestataires en charge de l’exécution des projets, et dans ce cadre maintenir un dialogue régulier entre les cabinets et/ou entreprises chargés de la mise en œuvre des projets et la CBG.

Collaborer avec les équipes réinstallation et relations communautaires qui auront pour principales tâches de communiquer avec les populations sur des thématiques liées au déplacement physique et/ou économique.

 Coordonner les campagnes de collecte de données socio-économiques (questionnaires) ;
 Coordonner avec les consultants la collecte des informations et les consultations auprès des communautés pour l’élaboration des PRMS ;
 Participer aux réunions communautaires avec les consultants dans le cadre de l’élaboration et la mise en œuvre des PRMS, enregistrer et rapporter les préoccupations/plaintes communautaires et assurer le suivi en collaboration avec l’équipe relations communautaires ;
 Réviser et valider l’analyse et l’interprétation des données socio-économique ;
 Réviser et valider les programmes de restauration des moyens de subsistance (incluant une révision des aspects techniques et économique (viabilité) des activités proposées ;
 Coordonner la saisie des données socio-économiques dans les différents registres et bases de données ;
 Coordonner et valider avec les consultants la production des rapports selon les besoins.
 Agencer les plans d’action de la mise en œuvre des programmes de restauration des moyens de subsistance proposés dans les rapports d’études ;
 Evaluer les propositions techniques et financières des prestataires de service mettant en œuvre les projets ;
 Effectuer le suivi opérationnel des activités mis en œuvre par les prestataires en charge de l’exécution des projets de restauration des moyens de subsistance ;
 Assister le chargé du suivi et évaluation à la mise en œuvre du plan de suivi et évaluation.
 Production de rapports, présentations, compte-rendu, note de synthèse.

2. Profil recherché :

 Qualification en agronomie, Sociologie, Développement rural ou Communautaire, de niveau Licence ou supérieur.
 Avoir au moins 5 ans d’expérience professionnelle dans les relations communautaires, les déplacements économiques et la conduite des programmes de restauration des moyens de subsistance ;
 Avoir une bonne connaissance des langues du terroir (Soussou, Poular, Malinké)
 La maîtrise de l’anglais constituerait un avantage ;
 Disposer d’une expérience dans les déplacements physiques et/ou économiques et le relations communautaires ;
 Avoir une expérience avec les ONG et projets de développement communautaires ;
 Bénéficier d’une expérience avec les agences gouvernementales, autorités locales et les communautés ;
 Etre doté d’une bonne connaissance et pratique des normes environnementales et sociales internationales (IFC) ;
 Une solide compréhension des opérations minières ou d’exploration ;
 L’Utilisation du GPS & de la Boussole
 Permis de conduire obligatoire et expérience dans la conduite.

En plus de ces compétences techniques, le titulaire du poste doit faire preuve de capacité en résolution de problèmes. Il doit jouir d’une intégrité et d’une confiance irréprochables. Toutes ses actions doivent s’inscrire pour obtenir des résultats. Doté d’une excellente capacité de communication orale et écrite, il saura stimuler et influencer une équipe de travail. De plus, le postulant doit être disposé à absorber une forte charge de
travail sans perdre en efficacité et être disponible et flexible. En outre, il doit avoir une forte capacité d’écoute et de synthèse, et manifester naturellement de l’enthousiasme et de la cordialité. Une connaissance en informatique (Word, Excel, Power Point) est cruciale.

Le dossier de candidature composé de : une lettre de motivation, un curriculum vitae détaillé, huit (08) photos d’identité, numéro de contact rapide, la photocopie du ou des diplômes dûment certifiés, devra être adressé au plus tard le Vendredi 12 Août 2022.

Au bureau CBG à Conakry, Immeuble Zein 9ème étage, au secrétariat CBG de la zone minière de Sangarédi, au secrétariat du Centre de Développement et Formation de Kamsar, ou aussi par courrier électronique à recrutement@cbg-guinee.com avec l’intitulé du poste et référence ci dessous:

REF/CRMS/aout /2022
Tout dossier déposé reste la propriété de la CBG. Seuls les candidats retenus seront appelés.
Les candidatures de la Préfecture de Boké sont vivement souhaitées.

Réagir