Dissolution des conseils communaux en Guinée : Abdoulaye Bah propose la boussole juridique l’acte.

Invité chez nos confrères de FIM fm,  ce vendredi 09 septembre 2022, dans l’émission  » le Mirador « , Abdoulaye Bah, ancien président de délégation de Kindia sous les couleu de l’UFDG,  a souligné par rapport à la dissolution des conseils communaux,  qu’il aurait bien aimé à c’est que  » les conseillers juridiques du président lui suggère d’utiliser la boussole juridique pour sonder et décider en conséquence quel conseil à dissoudre ou garder ».

Pour cet ancien président de délégation et actuel conseiller politique de Cellou Dalein Diallo, les communes n’ont pas été efficaces.

 » (…) C’est la suite du coup d’Etat qui a eu lieu le 05 septembre. Si après enquête de la part de la chambre des collectivités locales, de la Cour des comptes, il s’avère qu’il y a eu malversation dans certaines communes…le président de la transition peut se fonder sur ce rapport d’expertise de la Cour des comptes, pour décider de dissoudre ces collectivités. Aujourd’hui il y a des communes comme Mamou qui contestent cette accusation de détournement et de vol d’argent. J’aurais aimé que les conseillers juridiques du président lui suggère d’utiliser la boussole juridique pour sonder et décider en conséquence quel conseil à dissoudre ou garder . En février, le mandat de ces collectivités va prendre fin. Donc je pense qu’il faut laisser ces collectivités non coupables de malversation et après quand le mandat sera à terme, organiser l’élection locale. Ces communes n’ont pas été efficaces. De kaloum, jusqu’à Yomou, il a fallu que le gouvernement sorte pour remplir une mission attribuée à des institutions créées et qui ont des budgets ». A-t-il soutenue

Réagir