Manifestation à Kipe Dadya : une unité accusée d’avoir tiré sur un jeune qui est entre la vie et la mort à l’hôpital Sino-Guinée

Des heurts ont éclaté ce samedi 17 septembre 2022 à Kipé, quartier situé dans la banlieue nord de Conakry.

Dans cette zone, des jeunes ont érigé des barricades au niveau de Kipé Dadya, selon un de nos reporters sur place.

Dans la foulée, cette perturbation est survenue après l’intervention d’un groupe d’agents accusés même d’avoir tiré sur un jeune à la plage de Kipé.

Selon un témoin sur place, une unité est derrière ça. Il affirme qu’ils  » agents  », venus sur les lieux ont tirés sur un jeune qui est en ce moment entre la vie et la mort à l’hôpital Sino-Guinée. Ces agents ont tiré sur un innocent qui était en train de vendre Lipton ››, nous explique un citoyen.

D’ailleurs, la manifestation était tellement réprimée par des gaz lacrymogènes que ses jeunes en colère ont décidé d’abdiquer pour aller s’enquérir des nouvelles du jeune fauché par balle. Sa mère dans le désespoir après avoir vu son fils dans un état piteux, n’a pas manqué de dire quelques mots dans cette panique.

‹‹ mon fils que j’ai vu là, est-ce qu’il va survivre ? Il est couché, sa respiration monte et descend ››, a-t-elle dit en larmes.

Au moment où nous publions cet article, la circulation avait repris de ce côté. Les jeunes manifestants promettent de descendre dans la rue quand les médecins annoncent une mauvaise nouvelle a la famille du jeune. Il faut aussi signaler de passage que le ministre de la justice, Alphonse Charles Wright a rassuré à la maman de ce jeune que les auteurs de cet acte  » ignoble », ont été mis aux arrêts et que justice sera rendue si tout va bien chez lui.

Nous y reviendrons…

 

Réagir