Organisation de coopération de Shanghai (OSC): Discours de Xi Jinping

Votre Excellence, Président Shavkat Mirziyoyev,

Chers collègues,

Je suis ravi de participer à la réunion du Conseil des chefs d’État de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS). Je tiens à vous remercier, Monsieur le Président Mirziyoyev, pour votre chaleureuse hospitalité et votre organisation attentionnée. Je salue l’Ouzbékistan pour l’excellent travail qu’il a accompli pour promouvoir la coopération au sein de l’OCS dans divers domaines au cours de sa présidence l’année dernière.

Samarcande, réputée pour être la perle de la route de la soie, a été le témoin de la gloire de l’ancienne route de la soie, une route qui a grandement favorisé la circulation des marchandises, la diffusion des sciences et des technologies, l’interaction des idées et l’intégration de diverses cultures sur le continent eurasiatique. L’ancienne route de la soie est restée une source d’inspiration historique pour les États membres de l’OCS dans leur quête de paix et de développement.

Cette année marque le 20ème anniversaire de la Charte de l’OCS et le 15ème anniversaire du Traité de bon voisinage, d’amitié et de coopération à long terme entre les États membres de l’OCS. Au fil des ans, guidés par ces deux documents fondateurs, nous avons réussi à explorer une nouvelle voie pour le développement des organisations internationales, et nous pouvons nous inspirer des riches pratiques de l’OCS.

• La confiance politique. Guidés par la vision de forger une amitié et une paix durables entre les États membres de l’OCS, nous respectons les intérêts fondamentaux et le choix de la voie de développement de chacun et nous nous soutenons mutuellement dans la réalisation de la paix, de la stabilité, du développement et du rajeunissement.

• Coopération gagnant-gagnant. Nous tenons compte des intérêts de chacun, restons fidèles au principe de consultation et de coopération pour des avantages partagés, renforçons la synergie entre nos stratégies de développement respectives et nous maintenons la voie de la coopération gagnant-gagnant vers une prospérité commune.

• L’égalité entre les nations. Nous sommes attachés au principe d’égalité entre tous les pays, quelle que soit leur taille, à la prise de décision par consensus et au traitement des questions par des consultations amicales. Nous rejetons la pratique selon laquelle les forts intimident les faibles ou les grands intimident les petits.

• Ouverture et inclusion. Nous défendons la coexistence harmonieuse et l’apprentissage mutuel entre les différents pays, nations et cultures, le dialogue entre les civilisations et la recherche d’un terrain d’entente tout en mettant de côté les différences. Nous sommes prêts à établir un partenariat et à développer une coopération gagnant-gagnant avec d’autres pays et organisations internationales qui partagent notre vision.

• L’équité et la justice. Nous sommes attachés aux objectifs et aux principes de la Charte des Nations unies ; nous abordons les grandes questions internationales et régionales sur la base de leurs mérites et nous nous opposons à la poursuite de notre propre agenda au détriment des droits et des intérêts légitimes des autres pays.

Ces cinq points incarnent pleinement l’esprit de Shanghai, à savoir la confiance mutuelle, les avantages mutuels, l’égalité, la consultation, le respect de la diversité des civilisations et la poursuite d’un développement commun. Il a été démontré que cet esprit est source de la force du développement de l’OCS. C’est également le guide fondamental que nous devons continuer à suivre dans les années à venir. Nous devons le succès remarquable de l’OCS à l’esprit de Shanghai. Et nous continuerons à suivre ses conseils alors que nous allons de l’avant.

Chers collègues,

La société humaine, comme le monde naturel, connaît des jours ensoleillés et des jours pluvieux dans son développement. Notre monde connaît aujourd’hui des changements accélérés jamais vus depuis un siècle, et il est entré dans une nouvelle phase d’incertitude et de transformation. La pandémie, qui n’existe qu’une fois par siècle, se poursuit sans relâche. Les conflits régionaux ne cessent de s’enflammer. La mentalité de la guerre froide et la politique de groupe refont surface, tout comme l’unilatéralisme et le protectionnisme. La mondialisation économique se heurte à des vents contraires. Les déficits en matière de paix, de développement, de confiance et de gouvernance se sont accrus. La société humaine est à la croisée des chemins et doit faire face à des défis sans précédent.

Dans ces nouvelles conditions, l’OCS, en tant que force constructive importante dans les affaires internationales et régionales, doit rester bien positionnée face à l’évolution de la dynamique internationale, suivre la tendance du moment, renforcer la solidarité et la coopération et construire une communauté d’OCS plus étroite avec un avenir commun.

Premièrement, nous devons renforcer le soutien mutuel. Nous devons renforcer les échanges de haut niveau et la communication stratégique, approfondir la compréhension mutuelle et la confiance politique, et nous soutenir mutuellement dans nos efforts pour défendre les intérêts de la sécurité et du développement. Nous devons nous prémunir contre les tentatives de forces extérieures visant à fomenter une « révolution de couleur », nous opposer conjointement à l’ingérence dans les affaires intérieures d’autres pays sous quelque prétexte que ce soit, et tenir fermement notre avenir entre nos mains.

Deuxièmement, nous devons étendre la coopération en matière de sécurité. En Ouzbékistan, un proverbe dit que « Avec la paix, un pays jouit de la prospérité, tout comme avec la pluie, la terre peut fleurir ». L’initiative de sécurité mondiale proposée par la Chine vise à combler le déficit de paix et à relever les défis de la sécurité mondiale. Elle appelle tous les pays à rester fidèles à la vision d’une sécurité commune, globale, coopérative et durable et à construire une architecture de sécurité équilibrée, efficace et durable. Nous invitons toutes les parties prenantes à s’impliquer dans la mise en œuvre de cette initiative.

Nous devons continuer à mener des exercices conjoints de lutte contre le terrorisme, à réprimer sévèrement le terrorisme, le séparatisme et l’extrémisme, le trafic de drogue ainsi que la cybercriminalité et la criminalité transnationale organisée ; et nous devons relever efficacement les défis en matière de sécurité des données, de biosécurité, de sécurité de l’espace et d’autres domaines de sécurité non traditionnels. La Chine est prête à former 2000 agents chargés de l’application des lois dans les États membres de l’OCS au cours des cinq prochaines années et à établir une base Chine-OCS pour la formation du personnel chargé de la lutte contre le terrorisme, afin de renforcer les capacités des États membres de l’OCS en matière d’application des lois.

Nous devrions veiller à ce que le groupe de contact OCS-Afghanistan et le mécanisme de coordination et de coopération entre les voisins de l’Afghanistan continuent à jouer leur rôle ; et nous devrions encourager les autorités afghanes à mettre en place une structure politique à base élargie et inclusive et à supprimer les conditions qui engendre le terrorisme.

Troisièmement, nous devons approfondir la coopération pratique. Notre objectif commun est d’offrir une vie meilleure aux habitants de tous les pays de la région. L’initiative mondiale pour le développement lancée par la Chine vise à concentrer l’attention mondiale sur le développement, à encourager le partenariat mondial pour le développement et à parvenir à un développement mondial plus solide, plus vert et plus équilibré. La Chine est prête à travailler avec toutes les autres parties prenantes pour poursuivre cette initiative dans notre région afin de soutenir le développement durable des pays de la région.

Nous devons mettre en œuvre les deux déclarations sur la sauvegarde de la sécurité énergétique et alimentaire internationale qui seront adoptées par ce sommet et mieux protéger la sécurité énergétique et alimentaire. La Chine fournira aux pays en développement dans le besoin une aide humanitaire d’urgence sous forme de céréales et d’autres fournitures pour une valeur de 1,5 milliard de yuans RMB.

Nous saluons le plan global de mise en œuvre du traité de l’OCS sur la bonne entente, l’amitié et la coopération à long terme pour 2023-2027, qui sera adopté lors de ce sommet. Nous devrions mettre pleinement en œuvre les documents de coopération dans des domaines tels que le commerce et l’investissement, la construction d’infrastructures, la protection des chaînes d’approvisionnement, l’innovation scientifique et technologique et l’intelligence artificielle, qui seront adoptés dans le cadre du sommet. Il est important de poursuivre nos efforts pour parvenir à la complémentarité de l’initiative « la Ceinture et la Route » avec les stratégies de développement nationales et les initiatives de coopération régionale, d’élargir la coopération sous-multilatérale et la coopération régionale, et de créer davantage de moteurs de croissance dans la coopération.

Nous devons assurer la mise en œuvre de la feuille de route pour les États membres de l’OCS afin d’élargir les parts de règlement en monnaie locale, de mieux développer le système de paiement et de règlement transfrontalier en monnaie locale, d’œuvrer à la création d’une banque de développement de l’OCS, et ainsi accélérer l’intégration économique régionale. L’année prochaine, la Chine accueillera une réunion des ministres de l’OCS sur la coopération au développement et un forum sur les chaînes industrielles et d’approvisionnement, et mettra en place le Centre de coopération sur le « Big Data Chine-OCS » pour créer de nouveaux moteurs de développement commun. La Chine est prête à mener une coopération spatiale avec toutes les autres parties et à fournir un service de données satellitaires pour les aider dans le développement agricole, la connectivité et l’atténuation des catastrophes et les secours.

Quatrièmement, nous devons renforcer les échanges entre les peuples et les échanges culturels. Les échanges favorisent l’intégration entre les civilisations, ce qui, à son tour, permet aux civilisations de progresser. Nous devons approfondir la coopération dans des domaines tels que l’éducation, la science et la technologie, la culture, la santé, les médias, la radio et la télévision, assurer le succès continu des programmes phares tels que le camp d’échange de jeunes, le forum des femmes, le forum sur l’amitié entre les peuples et le forum sur la médecine traditionnelle, et aider le Comité de l’OCS sur les relations de bon voisinage, l’amitié et la coopération et d’autres organisations non officielles à jouer le rôle qui leur revient. L’année prochaine, la Chine construira une zone de démonstration des sports de glace et de neige Chine-OCS et accueillera les forums de l’OCS sur la réduction de la pauvreté et le développement durable et sur les villes jumelées. Au cours des trois prochaines années, la Chine réalisera 2000 opérations gratuites de la cataracte pour les États membres de l’OCS et leur offrira 5000 possibilités de formation des ressources humaines.

Cinquièmement, nous devons défendre le multilatéralisme. L’obsession de former un petit cercle ne peut que pousser le monde vers la division et la confrontation. Nous devons rester fermes dans la sauvegarde du système international centré sur l’ONU et de l’ordre international fondé sur le droit international, pratiquer les valeurs communes de l’humanité et rejeter le jeu à somme nulle et la politique des blocs. Nous devrions développer les échanges de l’OCS avec d’autres organisations internationales et régionales telles que l’ONU, afin de défendre conjointement un véritable multilatéralisme, d’améliorer la gouvernance mondiale et de faire en sorte que l’ordre international soit plus juste et plus équitable.

Chers collègues,

Le continent eurasiatique est notre foyer à tous. Le maintien de sa paix et de son développement est l’objectif commun des pays de notre région et du monde entier, et l’OCS assume une responsabilité importante dans la réalisation de cet objectif. Ces dernières années, un nombre croissant de pays ont demandé à rejoindre la famille de l’OCS. Cela démontre pleinement la puissance de la vision de l’OCS et la confiance largement partagée dans son avenir. En promouvant le développement et l’expansion de l’OCS et en donnant toute sa mesure à son impact positif, nous créerons une forte impulsion et un nouveau dynamisme pour assurer une paix durable et une prospérité commune du continent eurasiatique et du monde entier. La Chine est favorable à la poursuite de l’expansion de l’OCS de manière active mais prudente, ce qui implique de mener à bien la procédure d’admission de l’Iran en tant qu’État membre, de lancer la procédure d’adhésion de la Biélorussie, d’admettre Bahreïn, les Maldives, les Émirats arabes unis, le Koweït et le Myanmar en tant que partenaires de dialogue et d’accorder aux pays candidats concernés le statut juridique qui leur est dû. Nous devons saisir l’occasion d’établir un consensus, d’approfondir la coopération et de créer ensemble un avenir brillant pour le continent eurasiatique.

Je souhaite ici exprimer les félicitations de la Chine à l’Inde pour son accession à la prochaine présidence de l’OCS. Avec les autres États membres, nous soutiendrons l’Inde pendant sa présidence.

Chers collègues,

Cette année, face à un environnement de développement complexe et difficile, tant à l’intérieur du pays qu’à l’étranger, la Chine est restée attachée au principe général de faire des progrès tout en maintenant des performances stables, et elle s’est efforcée d’assurer à la fois l’endiguement efficace de COVID-19, la stabilité économique et la sécurité du développement. Nous avons continué à répondre au COVID-19 et à promouvoir le développement économique et social de manière bien coordonnée. Ainsi, dans la mesure du possible, nous avons à la fois sauvegardé la vie et la santé de la population et assuré le développement économique et social global. Les fondamentaux de l’économie chinoise, caractérisés par une forte résilience, un énorme potentiel, une grande marge de manœuvre pour l’ajustement des politiques et une durabilité à long terme, resteront solides. Cela favorisera grandement la stabilité et la reprise de l’économie mondiale et offrira davantage de débouchés commerciaux aux autres pays.

Le mois prochain, le Parti communiste chinois convoquera son 20ème Congrès national. Il s’agira d’une réunion importante qui se tiendra à un moment critique où la Chine s’engage dans un nouveau voyage vers l’objectif de son deuxième centenaire, à savoir la construction d’un pays socialiste moderne à tous égards. Lors de ce congrès national, le parti communiste chinois passera en revue les principales réalisations et l’expérience précieuse acquises dans les efforts de réforme et de développement de la Chine. Il formulera également des programmes d’action et des politiques globales pour atteindre les nouveaux objectifs de développement de la Chine sur le chemin à parcourir dans la nouvelle ère et les nouvelles attentes du peuple. Nous continuerons à suivre la voie chinoise de la modernisation pour réaliser le rajeunissement de la nation chinoise, et nous continuerons à promouvoir la construction d’une communauté avec un avenir commun pour l’humanité. Ce faisant, nous créerons de nouvelles opportunités pour le monde grâce aux nouvelles avancées du développement de la Chine et nous apporterons notre vision et notre force à la paix et au développement du monde et au progrès humain.

Chers collègues,

Aussi long que soit le voyage, nous atteindrons sûrement notre destination si nous gardons le cap. Agissons dans l’esprit de Shanghai, œuvrons pour le développement régulier de l’OCS et construisons ensemble notre région pour en faire un foyer pacifique, stable, prospère et magnifique !

Nous vous remercions

source : MSN

Réagir