Burkina Faso: démission du ministre Roch Donatien Nagalo, accusé de malversations

Au Burkina Faso, le ministre du Développement industriel, du Commerce, de l’Artisanat et des PME, a donné sa démission mardi 8 novembre. Nommé le 25 octobre dernier, Roch Donatien Nagalo était contesté par plusieurs associations de commerçants. Il explique que c’est pour donner toutes les chances au gouvernement de travailler dans la sérénité qu’il a pris cette décision, car sinon, il ne se sent coupable d’aucune malversation.

Au regard de nombreuses contestations contre sa nomination au sein du gouvernement, Roch Donatien Nagalo a décidé de céder son poste de ministre du Développement industriel et du Commerce.

Il rejette toutes les accusations portées contre lui, et invite ses détracteurs à suivre la voie juridique pour régler tout différend s’il y en a. Le ministre démissionnaire explique que son acte a pour but de donner toutes les chances au gouvernement de travailler dans un climat serein et apaisé.

«Au vu du contexte social, économique et sécuritaire, je me sens interpelé que la seule façon de servir sa nation soit d’être à la hauteur des évènements et contribuer de manière humble, intègre et civique à la cohésion sociale», souligne-t-il.

Certaines associations de commerçants reprochaient à Roch Donatien Nagalo sa gestion du syndicat national des commerçants du Burkina, dont il était le secrétaire général. Ses détracteurs l’accusent de malversations auprès de certains commerçants, surtout les femmes des marchés des villes et campagnes.

Dans une interview, le chef du gouvernement soutenait qu’il n’y avait rien de reprochable au ministre du Commerce après les investigations. Finalement, il n’aura même pas eu le temps d’être installé au ministère du Commerce.

 

RFI

Réagir