AFRIKENTREPRENEURS.COM
La Vraie Information, c'est ICI

La situation économique et sociale en détresse en Guinée

0
En Guinée, la politique économique et sociale connaît un moment très difficile, sur le plan économique la cherté de la vie impact le panier de la ménagère, les activités économiques sont en déficits et du côté social un manque de civisme social des citoyens et un risque de fragilité du tissus social par des manifestations qui point à l’horizon de par ces situations un journaliste reporter du site oceanguinee.com a rencontrer un analyste sur la question la vie économique et sociale de la guinée.
Bouna Doré analyste consultants donne son analyse sur la cherté de la vie, la fermeture des médias et l’enlèvement des activistes de la société civile

<<Mon analyse, elle est simple puisqu’avec l’explosion de notre dépôt de carburant il y a quelques mois,nous sommes entrain de souffrir de ça,et s’il ya un fait, les conséquences de ce fait vont se ressentir dans plusieurs secteurs et je prends les secteurs de la vie guinéenne qui sont entrain de souffrir jusque-là, la Guinée n’y arrive pas à se remettre, donc nous devrions être conscient, nous mettre au travail pour qu’on puisse trouver les voies et les moyens d’être sur le chemin où on peut trouver un confort social. 

La cherté de la vie se ressent par des facteurs de la vie humaine et le panier de la ménagère est touché parce que beaucoup de jeunes refuse d’aller au travail, si le panier de la ménagère impact sur la vie c’est parce que nous avons tendance à ne pas travailler et aussi dire aux autorités de se mettre au travail, lorsqu’il ya une situation compliquée il faut chercher les voies et moyens et engager des échanges économiques entre les partenaires techniques et financiers pour que nous sortions de l’ornière de la vie difficile et pour que les citoyens puissent bien en tirer profit en quelques sortes paliers à ce phénomène de cherté de la vie. >>
Dans l’option de l’organisation des séries de manifestation et la fermeture des médias à conackry,
<<Nous manifestons lorsqu’on pense que nos droits sont brimer, par la souffrance et lorsqu’on pense appeler où interpeller les autorités à faire face aux problèmes qui assaillent la vie de notre société dans ce cas on peut manifester et je ne vois quelqu’un qui manifeste parce qu’il est autoritaire, mais si la manifestation est objective et censée je crois que l’Etat pourrait même géré ces manifestations et trouver la solution pour les manifestations, par rapport à la fermeture des médias c’est de bonne guerre et ces médias fermés doivent être vraiment des médias de la société et avoir la philosophie, l’idée de la révolution et le développement de la guinée et un médias ne doit pas être un système pour diviser notre société,un média constitue un facteur de réconciliation, de rassemblement d’unification de sensibilisation civique et citoyen pour le devenir de la Guinée. >>
Par rapport au kidnapping de ces trois activistes de la société civile à savoir Oumar sylla alias foniké menguè et Cie,
<<pour le cas spécifique de foniké menguè j’ai pitié attention il à une famille si sa passion sa conviction l’entraîne dans les situations d’arrestation répétée et peut-être que c’est sa passion d’être conduit en prison et d’être relâcher,il a toujours été arrêter pour le même cas.>>
Morlaye Damba
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.