Guinée : Première assemblée générale de l’UFDG après le Ramadan ce samedi

Banniere CBG

Comme à l’accoutumée, ils étaient très nombreux ce samedi 23 Juin 2018 à rallier le siège de l’UFDG, union des forces démocratiques de Guinée, sise à la minière. Militants et sympathisants étaient venus assistés à la première assemblée générale du parti après le ramadan, un ramadan faut-il le rappeler, passé dans des conditions économiques très difficiles dans le pays.

Plusieurs thèmes ont été passés en revue par les responsables à savoir : les élections communales dernières, les prochaines réunions du parti, la situation économique du pays et plusieurs autres sujets non moins importants.

Prenant la parole, Dr Abdoulaye Djouma Diallo, vice président du dit parti en même temps, vice-président à l’assemblée nationale  s’est beaucoup appesanti sur les situations, principalement, les élections et leur méthodes d’organisation : « Devant l’opinion nationale et internationale, le gouvernement a fait semblant de trouver des solutions par rapport à nos revendications, nous l’avons fait savoir aux partenaires. Aussi, nous avons fait savoir que la CENI devrait être changer. Cette CENI est incapable parce que non intègre. Par rapport aux élections communales, nous avons fait des revendications sur la base de preuves qui ont été publiées, le gouvernement a fait semblant de trouver des solutions. Nous devrions voter une loi qui devrait remplacer l’actuelle CENI. Nous devons aussi changer le fichier électoral car, tout le monde le sait, ce fichier est incorrect. Malgré toutes ces revendications, le gouvernement est incapable de trouver la solution. Malgré tous nos différents avec le gouvernement, il n’y a pas une volonté pour aller de l’avant. Il y a la ferme volonté pour ne pas respecter les engagements. Ces élections communales passées, tout le monde le sait, c’est l’UFDG qui les a remportés.

Autre point inscrit à l’ordre du jour, la situation de l’insalubrité. Actuellement, un sujet de préoccupation pour les citoyens et décideurs. Pour Dr Fodé Oussou Fofana, la solution trouvée par le gouvernement concernant l’assainissement, n’est pas le chemin : « Le gouvernement a décidé de nettoyer la ville, le troisième samedi de chaque mois. Une mesure contreproductive. Si vous voulez nettoyer la ville, nettoyer la, vous n’avez pas à interdire aux gens d’aller à leur travail. C’est samedi, pas Dimanche. Moi désormais chaque troisième samedi, je prendrai ma moto et j’irai à mes occupations. Conakry est la ville la plus sale. Nettoyer la ville, ce n’est pas le travail du gouvernement. Pourquoi ne pas recruter les ONG de nettoyer pour ça. Ailleurs, ce sont les ONG qui s’en occupent. C’est que ce gouvernent n’a rien à faire.

Pour finir cette assemblée générale, les responsables ont invité les militants à des rencontres à partir de cette semaine. L’idée est de les informer et préparer à des prochaines manifestations de rue qui commenceront dès le retour du président du parti, Elh Cellou Dalein Diallo, actuellement en Europe.

Amadou Keita

Réagir