Guinée : Hausse du prix du carburant, la classe politique s’insurge !

Banniere CBG

La classe politique guinéenne crie au désarroi après la hausse du prix du litre de carburant à la pompe. Après plusieurs jours de rumeurs, le litre du carburant est finalement passé de 8000 à 10 000 fg suite à un arrêté pris la nuit du samedi à dimanche 1er juillet.

Cette décision est l’illustration parfaite de la mauvaise gouvernance du régime actuel selon le député Saïkou Yaya Barry de l’UFR. Pour lui, l’augmentation du litre à la pompe ne fera qu’appauvrir le panier de la ménagère : « je crois que la population n’est pas prête à accepter parce qu’en ajoutant cela, c’est encore appauvrir la population guinéenne. Donc je me dis que c’est inacceptable, ils doivent réviser leurs copies », indique- t-il.

Fodé Oussou Fofana de l’UFDG pour sa part, demande au gouvernement de justifier le bien fondé de cette décision : « nous avons envie de demander au gouvernement quelles sont les vraies raisons, pourquoi ils ont augmenté le prix du carburant à la pompe quand nous savons tous que les gens vivent difficilement, les gens n’ont même pas les trois repas par jour. Ça veut dire qu’on est dans un pays qui marche à l’envers et ça me gène, ça me choque », regrette le président des libéraux-démocrates.

En attendant, le gouvernement ne se préoccupe pas des priorités des Guinéens. La Guinée reste encore coupée en deux suite à l’effondrement du pont de Linsan, et cette augmentation risque de rendre la vie de plus en plus chère, nous a confié hors micro un citoyen de la commune de Matoto.

Réagir