Guinée: naufrage à Kassonya dans la préfecture de Coyah

Banniere CBG

La Guinée, terre d’un autre monde à part ? La question mérite bien d’être posée. Ce mercredi 04 juillet, alors que les guinéens se partagent entre douleurs sociales et mal gouvernance, une autre négligeance de plus de la part de nos autorités endeuille les habitants de kassonya et leurs villages d’origines.

A rappeler que pendant des années, c’est un pont en bois qui relit le district de kassoyan à la terre ferme du côté de Km 36. Et depuis que ce pont à échapper aux citoyens suite au projet de construction du pont lancé par l’Etat, c’est un barque artisanale qui transporte les citoyens de cette localités au prix d’une somme de deux mille francs guinéens, pour ne pas contourner via le carrefour de Bentouraya, situé plus loin et dont le transport revient beaucoup plus cher.

joint au téléphone, notre confrère Emmanuel Zoomy, un citoyen de la localité et frère à Sangbé Pecosse, (sur photo) 17 ans, élève en 10éme année, au groupe scolaire Magbé. Fils de Jacob et de Luise Sanlou ; précise: «  c’est bien 2 pirogues qui sont rentrées en collusion, l’une avait une vingtaine et l’autre entre cinq à sept. Mais il reste difficile de donner exactement le nombre de passagers, puisqu’ils ne se sont pas enregistrés à l’emba. Tout de même, pour certains, il y’a une dizaine de morts, mais certains parlent de 8. Et il y’a eu aussi des rescapé. Et parmi les disparus, figurent Sangbé pécosse, un de mes frères du village. Pour l’instant, nous ne pouvons vous donner un chiffre exact des disparus. »

Nous y reviendrons.

Réagir