Grève des syndicats : Conakry vibre au rythme d’une ville morte !

Banniere CBG

Comme prévu, le mot d’ordre de grève de l’inter-centrale syndicale CNTG-USTG a été observé par de nombreux travailleurs dans la zone spéciale de Conakry, ce lundi 9, juillet 2018.

Sur l’autoroute Fidel Castro où la circulation est souvent dense, nous constatons la fermeture des boutiques et magasins, malgré la présence des forces  de sécurité les différents carrefours. Comme s’il s’agissait d’une ville morte, l’axe est totalement paralysé.

Au niveau de la route ‘‘le principe’’, communément appelée l’axe de « la liberté et de la démocratie », réputée aussi être la plus chaude de Conakry, des jeunes montrent quasiment leur indignation devant les forces de l’ordre.

A quelques endroits, des manifestants sensibilisés par les sages et syndicalistes transforment la chaussée en un terrain de football. S’ils renoncent aux vandalismes et la brûlure des pneus,  ils empêchent toute circulation.

A suivre !  

Thierno Amadou Oury BALDE

pour oceanguinee.com

Réagir