Guinée/Ambiance électrique à Kindia après le compromis : le RPG réagit et calme le jeu

Banniere CBG

Il y’ avait de l’électricité dans l’air dans la soirée de ce vendredi dans la préfecture après le compromis politique trouvé entre la mouvance présidentielle et l’opposition mettant ainsi fin au contentieux électoral. Des militants et sympathisants du parti au pouvoir y ont brûlé des pneus et cassé plusieurs biens à leur siège sis au quartier Yéolé, dans la commune urbaine de Kindia.

Au cours de sa traditionnelle assemblée générale ce samedi 11 août 2018, à son siège sis à Gbessia dans la commune de Ratoma, le RPG Arc-en-ciel a réagit suite à cette contestation de ces jeunes dans la cité des agrumes.

Selon le président du groupe parlementaire de la majorité présidentielle, c’est une contestation juste et normale, mais il serait mieux que l’on tente dorénavant de sensibiliser afin de les faire comprendre du combat que même le parti au pouvoir.

« Les bruits qu’on apprend de Kindia, de Diasso, de Bignamou, c’est normal. Je le disais aujourd’hui dans une causerie, nous qu’on considère l’élite, on est un peu en avance sur nos populations à la base. Nous décidons des choses ici entre les mûrs, parfois inapplicables sur le terrain. C’est pourquoi nos accords politiques prennent toujours de l’eau dans les ailes quand il s’agit de les appliquer. Donc il revient à nous de sensibiliser les uns et les autres pour comprendre que le combat ne s’arrête pas à cela. Si on a perdu quelque part la mairie et qu’on y gagne le député, nous y sommes plus forts », a laissé entendre l’honorable Amadou Damaro Camara.

Ces partisans du RPG Arc-en-ciel qui exprimaient leur colère suite à la signature le mercredi 8 août dernier d’un nouvel accord entre la majorité présidentielle et l’opposition menacent de descendre dans la rue dimanche à Kindia, pour une nouvelle fois contester ce compromis politique.

Réagir