Guinée : Kalémodou répond à El hadj Sékhouna

Banniere CBG

’Moi je n’ai pas de patriarche en basse Guinée, à mon âge là. Celui qui était mon patriarche s’appelait El hadj Aboubacar Yansané c’est mon père il est décédé en 1995, à partir du moment où mes deux parents sont tous morts mon patriarche c’est moi-même. Je suis guidé par mon éducation et mon sens de voir les choses, j’ai des frères et sœurs que je respecte tout de même cela ne veut pas dire qu’ils sont mes patriarches’’. C’est ce qu’on pouvait déchiffrer du message du député Kalémodou Yansané livré en langue locale à l’occasion de l’assemblée générale de l’UFDG ce samedi.

Ce message est sans doute adressé à ceux qui se font appelés les patriarches de la basse Guinée murmurent certains militants dans la salle. ‘’On nous a véhiculé en 2010 que l’UFDG est un parti des peulhs mais moi je suis vice président, mon village est plus proche de la Sierra Léone que le Fouta. Madame Toffani est vice présidente elle est plus proche du Libéria que le fouta. Comment peut on qualifié l’UFDG de parti ethnique ce qui le disent sont en manque d’argument’’

En Démocratie, comment vingt personnes peuvent se regrouper et disent qu’ils parlent au nom de tous Kindia ? S’interroge t-il alors que les citoyens ont voté pour Abdoulaye Bah. Sont ils plus citoyens que les autres je dis non. Il ya des gens aujourd’hui qui gouverne ce pays leur papa ne sont pas nés là, eux-mêmes ils n’ont pas grandit ici mais ils dirigent ce pays.

Aminata Touré qui sera bientôt future maire de Kaloum son père est malinké de Faranah depuis tous les temps tous ceux qui ont gouverné Kindia ne sont pas originaire de cette ville. Mais comment peut-on dire qu’Abdoulaye bah ne peut pas être le maire de Kindia ? La base fondamentale c’est parce qu’il a mis un terme au gaspillage des ressources de la mairie. Mais ce que nous demandons aux sages de Kindia c’est de laisser le jeune Bah diriger cette ville pour le bonheur de tous les guinéens’’. A véhiculé le président de la commission énergie du parlement au nom de l’ensemble des quatre vices présidents.

                                                                                                                                                       MLYansané

Réagir