Guinée/Education: une session nationale de concertation et de pilotage ouvert à Conakry

Banniere CBG

Ouverture ce lundi 03 septembre à Conakry de  la session nationale de concertation et de pilotage pour les préparatifs de la rentrée scolaire 2018-2019. C’est une initiative du  ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation qui vise à  identifier les difficultés auxquelles est confronté l’enseignement pré-universitaire en vue d’apporter des solutions.

Durant ces deux jours, les acteurs de l’enseignement pré-universitaire vont d’abord analyser la situation éducative à la base. Ils définiront ensuite, des stratégies permettant de qualifier l’école guinéenne. Mory SANGARÉ est le Ministre de l’éducation  nationale et de l’alphabétisation : «  la question éducative constitue dans notre pays comme nous le savons tous, une préoccupation essentielle, qui intéresse toutes les courses sociales, lesquelles d’années en années deviennent plus exigeantes. L’échec scolaire a atteint des niveaux qui ne sont pas acceptables. C’est pour satisfaire à toutes ces raisons que ces concertations périodiques sauvèrent  incontournables. »

De son côté, la présidente de la fédération guinéenne des parents d’élèves, étudiants   et amis de l’école estime que cet atelier permettra de corriger certaines tares qui impactent sur le niveau des élèves. Adama SOW : « Ces ateliers préfectoraux, régionaux et nationaux permettent de rehausser le niveau de l’enseignement et celui de la formation des enfants, parce que, ça ne sert à rien de réfléchir et de laisser les documents dans le tiroir. On aimerait qu’on nous dise vraiment qu’est-ce qui ne va pas pour qu’on trouve des solutions.»

Pour le ministre de l’administration du territoire  et de la décentralisation représentant du gouvernement, les propositions  issues de cet atelier doivent être profitables au système éducatif guinéen.  Bouréma CONDÉ : « ce que nous avons recommandé dans cette session d’ouverture ; cette synthèse des travaux au niveau préfectoral, régional et national  débouche à la faveur  de cet atelier de pilotage sur des recommandations fermes, lesquelles doivent être absolument suivies et appliquées pour le bien de l’école guinéenne.»

 Cet atelier de concertation des acteurs de l’enseignement pré-universitaire prendra fin ce mardi.

Réagir