Guinée: Le caporal-chef Cheick Mouctar Soumah, un héros de plus.

Banniere CBG

Le 09 Septembre 2018, aux environs de Yimbayah dans la commune de Matoto, Conakry (Rep. de Guinée), vers 13h, le  Caporal-Chef Cheick Mouctar SOUMAH bravait le feu et la fumée toxique pour sauver un enfant de 3 ans et demi. A préciser que cet incendie est survenue chez notre frère et ami Mory Kaba. Mais grâce à notre vaillant soldat, les enfants de notre confrère furent sauvés.

Sans hésiter une seconde, il a risqué sa vie, pour sauver celle des autres.

« J’ai porté cette tenue pour défendre mon pays, j’ai prêté serment pour sauver des vies. Je jure sur l’arme que je porte que je ne peux assister à cette scène sans essayé de sauver ce petit coincé à l’intérieur. Si je meurs en le sauvant, je serais mort dans ma mission, mais si je réussi à le sauver, j’aurais réussi ma mission. Priez pour moi afin que Dieu m’aide à nous ( lui et le petit ) sauver » diisait le parachutiste de formation : Caporal Chef Cheick Mouctar SOUMAH avant de braver la fumée et toxique et le feu pour sauver ce garçon de 6 ans piégé dans la maison en feu.

A sa sortie de la fournaise avec l’enfant, acclamé par la foule en liesse, il disait ceci : << j’ai défendu la valeur de notre drapeau et de notre armée. Si je mourrai hier, je serai mort avec fierté et on allait dire à mes enfants que, votre père est mort dans l’incendie en voulant sauver la vie d’un petit innocent. J’aime mon pays et j’ai sauvé ce drapeau rouge jaune vert que j’ai à l’épaule >>.

Il faut récompenser les guinéens qui sont prêts à donner leur vie pour sauver d’autres guinéens. Ce militaire et ce civil qui ont mit leurs vies en jeu pour sauver la vie des enfants de monsieur Mory Kaba de l’incendie méritent d’être reconnu par la Nation dans son ensemble à commencer le président de la République.

Frère Bah

Réagir