Guinée/Coyah: des rebelles à coyah, la fausse rumeur qui a secouée la population

Banniere CBG

Une rébellion à coyah?

Que s’estil réellement passé? Pourquoi la population de coyah a-t-elle perdue son sommeil cette nuit mercredi ? De Kaloum à l’interieur du pays, la rumeur a vite atteint des oreilles. Une rumeur qui a dérangée à la fois citoyens et autorités guiéens. Mais que s’est-il réellement passé?

le préfet de Coyah Ibrahima Barboza Soumah donne des explications et a rassure.

« La bonne information, est que c’est une société artisanale de pêche Beenhawi qui débarquait du poissons dans une partie de Dubreka. Mais le ministre a interdit  l’activité à cette société qui avait déjà un contenu alors qu’elle avait pris de l’argent avec certaines femmes. La société s’est arrangée avec ces femmes de km 36 de venir au port de Kassonya pour débarquer. C’est cette société qui a longé toute la rive en passant par Sogueya et autres pour arriver à Kassonya au nombre de 8 bateaux de pêche. Les populations n’ont pas l’habitude de voir ces bateaux alignés avec la même couleur verte. Du coup la panique s’est emparée de la population  surtout que les bateaux venaient vers leur rive. Pour elles, il s’agissait d’une invasion rebelle.

Depuis 21 heures les populations ne font qu’accourir vers le chef-lieu du coté Wonkifon.  A 1 heure du matin nous avons envoyé la gendarmerie et l’armée sur toute la rive nord  pour vérifier. Mais ils n’ont trouvé aucun bateau encore moins une barque la nuit, ni un rebelle, pas de coup de feu rien. Finalement nous avons reçu l’info que les bateaux sont au port de kassonya, nous sommes là déjà. Les bateaux sont là déjà arraisonnés. Nous avons informé la hiérarchie, la vraie information c’est ça. C’est des bateaux de pêche chinois qui ont crée cette panique. Personne n’était informée, le ministre de la pêche arrive, nous allons garder les bateaux et saisir l’équipage

A suivre.

Réagir