Guinée : l’opposition projette une ville-morte et une manifestation pacifique à partir de la semaine prochaine

Banniere CBG

Malgré la répression de sa dernière marche, l’opposition républicaine annonce de nouvelles actions de protestation à Conakry.

A travers une communication dans la presse ce jeudi 25 octobre 2018, le chef de file de l’opposition et ses alliés envisagent l’organisation d’une ville-morte lundi 29 octobre à Conakry suivie d’une manifestation pacifique sur l’autoroute fidèle Castro le Mardi 30 octobre.

Selon l’itinéraire que les opposant d’Alpha Condé ont décrit, la manifestation partira du Rond-point de la Tannerie en passant Bellevue jusqu’à l’esplanade du stade 28 septembre.   

« Nous interpelons tous les guinéens à se lever comme un homme à travers les manifestations que organisons pour dire que des limites inacceptables sont en train d’être franchies (…) Nous n’accepterons pas que les libertés des citoyens soient confisqués(…).Nous allons marcher pacifiquement pour montrer au Pr Alpha Condé que ce qui est en train d’être fait dans le pays n’est pas normal », a déclaré Dr Faya Milimono, porte-parole de circonstance de l’opposition républicaine.

A l’en croire, « les crises auxquelles le pays est plongé auraient pu être évitées, si la Loi avait été respectée dans le cadre de l’installation des conseillers communaux ».

Par ailleurs, l’opposition par la voix du président du Bloc Liberal, déplore la mort d’une personne par balles et des blessures graves lors de sa dernière manifestation.

Thierno Amadou Oury BALDE

Réagir