L’UFR condamne la  »tentative d’assassinat » contre Cellou Dalein Diallo

Banniere CBG

L’Union des forces républicaine s’est à nouveau prononcé sur la marche étouffée de l’opposition républicaine du mardi dernier et sur le tir qui a touché le véhicule de commandement du chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, leader de l’UFDG. La formation dirigée par Sidya Touré, haut représentant du chef de l’Etat l’a fait savoir ce samedi 27 octobre lors de sa traditionnelle assemblée générale à son siège à Matam.

Selon l’honorable Ibrahima Bangoura, qui a présidé la rencontre, le droit de cortège et le droit de manifestation sont garantis par la Constitution de notre pays. Pour lui, ce qui est arrivé au leader de l’UFDG ce jour est condamnable.

« Ne serait-ce que les simples militants ou les simples citoyens, ont le droit de cortège et de manifestation. A plus forte raison les leaders des partis politiques. Ce qui est arrivé à l’UFDG est tout à fait condamnable. On ne peut pas sortir pour manifester son droit et rencontrer une telle chose. Tout le monde devrait condamner de tels actes et demander à ce que les coupables soient recherchés, retrouvés et poursuivis. Qu’ils subissent la rigueur de la loi », dira t-il.

Les responsables de la troisième force politique du pays ce sont également penchés sur la folle rumeur qui s’est emparée de Coyah et Conakry jeudi matin, faisant état d’attaques rebelles contre notre pays, après que les citoyens aient aperçu huit bateaux dans un bras de mer à Kassonyah.

Pour le vice-président de l’UFR, «c’est un déficit de communication des autorités », a coupé court l’honorable Ibrahima Bangoura.

Réagir