Guinée: les Sages du Foutah Djallon au domicile de Cellou Dalein Diallo

Banniere CBG

 Le chef de file de l’opposition guinéenne Elhadj Mamadou Cellou Dalein Diallo a reçu à son domicile une délégation des sages du Foutah Djallon, ce lundi 29 octobre 2018.

Au cours de cette visite, les notables ont exprimé leur compassion au président de l’UFDG récemment victime d’après lui d’une tentative d’assassinat contre sa personne lors de la dernière marche organisée par l’opposition républicaine.

Au cours de ce tête-à-tête entre Cellou Dalein et les notables de la moyenne guinée, des messages de paix et de cohésion sociale ont été les principaux points évoqués.

« Si nous sommes venus, c’est pour livrer un message de paix. Sachant que c’est l’unité, l’entente, l’entraide qui peuvent amener cette paix. Ce qui nous préoccupe, c’est le maintien de la paix et l’entente entre les fils du pays. S’il y a la paix, il y a l’entente, chacun peut travailler en fonction de ce qu’il peut grâce à Dieu. Allah nous a créépour qu’on s’aime entre nous. Que chacun évite de frustrer son voisin », a lancé le Khalife général du Foutah, Elhadj Mamadou Bano Bah, porte-parole de la délégation des sages du Foutah.

Dans le même objectif, les sages du Fouta projettent une rencontre avec le chef de l’Etat Alpha Condé  au palais Sékhoutouréya. C’est ce qu’a laissé entendre Elhadj Badru Bah, grand imam de la mosquée de Labé : « Nous ne sommes pas venus pour prendre position pour un camp. Nous allons essayer de rencontrer le président de la République, le Pr Alpha Condé. Si on n’arrive pas à le rencontrer, nous nous verrons avec ses proches auxquels nous adresserons un message à confier au Chef de l’Etat par rapport à ce qui se passe dans notre pays. Ce que nous faisons, c’est pour l’intérêt de tout le pays ».

Visiblement satisfait de cette visite, Cellou Dalein Diallo a tenté d’expliquer aux sages l’origine de son opposition avec le régime d’Alpha Condé : « le conflit dans lequel on est, est strictement politique entre la mouvance et l’opposition. Il y a des résultats constatés dans les urnes, la mouvance s’est emparée de nos suffrages. Nous sommes en train de revendiquer la récupération des suffrages que le peuple a accordés à nos partis respectifs (…). Nous avons gagné dans les urnes, on a réduit nos scores dans les centralisations. Certains ont tendance à faire de ce conflit, un conflit ethnique. C’est déplorable. Ce n’est pas un conflit ethnique, c’est un conflit politique. Il fallait que je leur explique l’origine du conflit ».

« Du côté de l’UFDG nous leur avons dit que nous tenons à ce que l’accord du 08 août soit appliqué ou alors qu’on nous restitue les suffrages qui nous ont été volés », a-t-il indiqué.

Pour renchérir, le chef de file de l’opposition apprécie à sa juste valeur le rôle que joue les notables de la Moyenne Guinée  dans la consolidation de la paix et de l’unité nationale : « vous avez joué un grand rôle pour la paix dans notre pays, nous sommes satisfaits de constater que des sages comme vous, s’impliquent pour sensibiliser les fils du pays pour le vivre ensemble sans discrimination et sans violences.  A notre niveau, nous vous rassurons que nous sommes pour la paix, et l’UFDG a tout fait pour éviter ce que nous sommes en train de vivre».

Thierno Amadou Oury BALDE

Réagir