Guinée : Takana Zion et Elie Kamano menacent de rejoindre la rue !

Banniere CBG

Protestant contre la décision d’interdiction des « concertgéants » à Conakry, Takana Zion et Elie Kamano menacent de faire entendre par la rue.

Alors qu’ils avaient prévu l’organisation d’une festivité culturelle sur la paix depuis le 11 novembre 2018, ces deux artistes du monde du reggae disent n’avoir pas compris l’acte du gouvernement sur l’interdiction d’une quelconque manifestation.

Le bel exemple que les deux stars ont bien voulu donner aux citoyens sur la nécessité de la coexistence et de la consolidation de la paix pendant cette période de crise sociopolitique, n’a  été pour l’instant qu’un rêve.

Pour traduire ce rêve en réalité, Takana Zion et Elie Kamanon’auront pas autres choix que d’organiser une marche   dans les  rues  de la capitale guinéenne le 26  novembre  prochain pour protester apprend-t-on.  

Si cela se passe comme ça a prévenu Takana  Zion, « le 26  novembre  nous allons programmer une marche  jusqu’au  Ministère de la Culture pour nous faire entendre ».

« C’est pour des raisons politiques que  le gouvernement ne veut pas que le concert ait lieu. Nous avons décidé de continuer le combat  parce que c’est un combat  noble.  Je reste soudé avec le frère Elie Kamano. On a fait beaucoup de recours auprès des autorités  et  jusqu’à présent  ils ne nous ont pas fait signe », a-t-il déclaré.

Comme son collègue Mohamed Mouctar Soumah dit TakanaZion, Elie Kamano rassure qu’ils ne laisseront pas faire.

Thierno Amadou Oury BALDE

Réagir