Guinée/ le RPG prévient l’opposition : « si on détruit, nous serons obligés de reconstruire »

Banniere CBG

Alors que l’un de ses cadres ait été l’objet de commentaires de tout bord pour la déclaration qu’il a tenue sur l’intervention des forces de l’ordre en période de trouble, le RPG-ARC-EN-CIEL appelle à l’apaisement.

Si l’honorable Amadou Damaro Camara a été accusé d’avoir tenu des propos incitant à la violence, le parti présidentiel ne va pas par quatre chemins contre ses détracteurs.

D’après M’Bany Sangaré, secrétaire national de la jeunesse du RPG AEC, « le RPG n’a jamais été violent depuis sa création et ne le sera jamais. Parce que, dans l’opposition, nous sommes restés fidèles à la ligne tracée par le parti, depuis le début jusqu’à maintenant. De 2010 jusqu’à maintenant, le professeur Alpha Condé a posé assez de projets, assez de résultats positifs, quand nous prenons le domaine de l’énergie, de l’agriculture, de la diplomatie (…) ».

« L’adversaire qui est en face de nous ne souhaite pas qu’en 2020, que ce bilan soit apprécié par le peuple. Il veut passer par mille et un moyens, pour que ce bilan soit terni de tâche noire. Et, c’est ce que nous devons refuser. Nous ne devons pas tomber dans le filet de l’agitation », ajoute-t-il.

De son côté, Sanoussy Bantama Sow, ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique, interpelle les citoyens sans distinction aucune à la préservation de la paix et à la consolidation des acquis du régime. « Aujourd’hui, nous avons la mission de construire ce pays. L’objectif des partis politiques, c’est la conquête du pouvoir et de l’exercer. Aujourd’hui, le bon Dieu a voulu que nous ayons conquis le pouvoir. Nous sommes en train de l’exercer, nous sommes en train de construire ce pays ».

« Tous les partis politiques qui sont en train de se battre pour la conquête du pouvoir, je l’ai dit la semaine passée, préservons les acquis. Parce que, si on détruit, nous serons obligés de reconstruire. Et, l’argent qui sera utilisé pour la reconstruction doit servir à autre chose », a martelé Sanoussy Bantama Sow .

Thierno Amadou Oury BALDE

Réagir