Conakry:lancement officiel de la revue annuelle de l’OIM Guinée.

Banniere CBG

La ceremonie du lancement officiel des activités de la revue annuelle de l’organisation internationale des migrants OIM a eu lieu ce jeudi 20 décembre 2018 à Conakry dans un réceptif hôtelier dans la Commune de Kaloum.

Regroupant plus de 100 participants venus des différentes institutions, la revue annuelle des activités de l’organisation internationale des migrants OIM qui se tient du 20 au 21 décembre 2018,s’inscrit dans le cadre d’échanges sur les principales réalisations de l’année 2018 en vue de dégager des recommandations et des ajustements nécessaires devant permettre à l’OIM et aux agences du Système des Nations Unis ainsi qu’aux membres du gouvernement d’harmoniser leurs interventions pour l’année 2019 avec les priorités nationales de développement.

Selon la cheffe de mission OIM Guinée Mme Mme Fatou Ndiaye Diallo tout le travaille que l’OIM à pus accomplire à été fait avec la collaboration de toutes les personnes concernées

« Cette année les activités ont été intenses avec des retours volontaires à un niveau très élevé et puis des actions entreprises et des engagement prit par l’Etat,encouragent les jeunes ça permet de donner un peu plus d’espoir aux jeunes qui rentrent.Il ne rentre pas parcequ’ils ont échoué ,ils rentrent parcequ’ils ont comprit qu’ils ont choisi un projet qui n’étais pas bien mûri et ils ont décidé de revenir chez eux et d’exploiter les opportunités qu’on leurs offrent ici. »
Le représentant de Mme la ministre de l’action sociale de la promotion féminine et de l’enfance Mr Camara Alpha à félicité l’organisation internationale des migrants OIM pour le travaille accomplit.

Selon nos informations c’est en Avril 2017 que le gouvernement guinéen à signé une convention avec l’Union Europpenne et l’OIM concernant la gestion des migrants.Ce programme de l’OIM prend fin en 2020,à partir de 2020 l’OIM va se retirer pour laisser la place au gouvernement guinéen.Il faut noter qu’une fois que les migrants rentrent en Guinée ils sont reçus à l’aéroport,le gouvernement et l’OIM procédént au profilage,les migrants reçoivent une enveloppe de 500.000 franc guinéen y compris un téléphone et une puce.

Salima Première Diallo

Réagir