Guinée: Un hommage a été rendu à Alhassane Djogo Barry ce vendredi à la mosquée de Bambeto.

Banniere CBG
Un hommage a été rendu à Alhassane Djogo Barry ce vendredi à la mosquée de Bambeto. Les collaborateurs ont parlé de sa bravoure. Sa famille aussi a remercié tous ceux qui ont compati à leur douleurs
 

Alhassane Djobo Barry était un journaliste à plusieurs décennie à la radiodiffusion télévision guinéenne. Il était un grand journaliste ont témoigné ses collègues. Son départ est pleuré par ses proches, ses amis mais aussi surtout par la maison mère c’est-à-dire RTG parce qu’il crée un grand vide. Jean martin Fassa  Douno syndicat des travailleurs de la radiodiffusion télévision national lui rend hommage: <<Alhassane Djogo Barry était une référence pour nous autres jeunes de la nouvelle génération. Son style d’écriture journalistique est le ton qu’il donnait à ses papiers l’ont valus ce titre d’un grand reporter. Aujourd’hui les jeunes que tu laisses derrière toi se souviendront de tes œuvres >> a-t-il martelé.

Ibrahima Ahmed Barry est un grand connaisseur du défunt. Il reconnaît avoir étudié avec lui, et intégré le médias d’État ensemble. L’ancien Directeur Général de la RTG parle de son condisciple: <<je retiens surtout de lui un homme honnête et sincère. Le commerce facile il était entier. Parce que Diogo avait toujours le mérite et le courage>>
Médecin traitants, collaborateurs  chacun à fait de son mieux pour que le défunt recouvre sa santé, et la famille fut reconnaissante et a exprimée toute sa gratitude. << la famille Barry de sangareya remercie du fond du coeur tous ceux qui ont compati à leur douleurs, notamment la direction générale de la RTG, la rédaction du journal télévisé et le centre Jean-Paul2 pour leur assistance moral, matériel, et financière>> s’est félicité Abdoulaye foula barry.
Au terme de la série de témoigne, des prières ont été faites a la mémoire du défunt. Diogo Barry s’en va pour toujours. Il est mort à la l’âge de 57 ans et laisse derrière lui une veuve et six enfants.
Réagir