Guinée / faya milimono prévient : La Guinée ne sera pas éternellement dirigée par un homme qu’on appelle Alpha condé

Banniere CBG

“La Constitution n’est ni dogme, ni Bible, ni Coran“.

Tels sont les propos tenus par l’ambassadeur russe en Guinée lors d’une présentation des vœux de nouvel an au chef de l’Etat mercredi au palais Sékhoutouréyah, des diplomates et autres représentants des institutions républicaines étaient présents.

Cette sortie à également irrité la colère du président du parti (BL), BLOC libéral de  Dr Faya Millimouno. Interrogé jeudi par nos confrères, il a déclaré qu’il n’arrivera jamais qu’un ambassadeur guinéen en Russie intervienne sur les questions de politique intérieure de la Russie. Qu’on ne le se permette pas en République de Guinée”.

Je crois que quand on est ambassadeur accrédité dans un pays, on n’est pas ambassadeur accrédité auprès du président, c’est auprès du pays. On se doit n’est-ce pas de veiller au respect des textes de ce pays. Mais le comportement, que nous constatons de la part de l’ambassadeur de Russie, c’est regarder nos textes de lois, nos textes constitutionnels avec mépris peut-être au nom des intérêt inavoués“, réagit – il.

Qu’il sache que la Guinée ne sera pas éternellement dirigée par un président qui s’appelle Alpha Condé, il a deux ans au plus pour quitter le pouvoir, annonce déjà lansana faya milimono.

On ne le condamne pas, poursuit-il , ‘’qu’il veille défendre les intérêts de son pays en République de Guinée. Mais ça ne sera pas au détriment de la Guinée et des Guinéens. Qu’il sache que la Guinée ne sera pas éternellement dirigée par un président qui s’appelle Alpha Condé, il a deux ans au plus pour quitter le pouvoir. La Russie a une longue histoire de coopération avec la Guinée, l’ambassadeur doit faire preuve de retenue, il doit tenir compte de cette longue histoire de coopération entre le peuple de Guinée et le peuple russe”.

Par ailleurs, l’opposant rappele qu’il y a des choses dans quoi un ambassadeur peut intervenir. Alors « un peu de respect pour le peuple de Guinée, c’est ce qu’on peut demander à quiconque qui veut travailler à raffermir les relations de coopération entre la Guinée et son pays. »

 

 

Abd Akila pour oceanguinee.com
Réagir