Guinée/ Empêcher pour avoir accès à la porte de BMOP et de L’AGEMAP, Abdoulaye sow ne digére pas sa colère et pointe un doigt accusateur

Est-ce une guerre froide contre L’USTG? Ce jeudi 17 janvier 2019, les responsables de l’union syndicale des travailleurs de Guinée, ont trouvé devant la porte du port, des agents en uniforme. Selon nos informations, ils ont été empêchés d’accéder à l’enceinte du BMOP et de L’AGEMAP, ou était prévu une élection syndicale des travailleurs du PAC.
Déçu de cette attitude des forces de sécurité déployées sur les lieux, le secrétaire général de L’USTG estime que cela est une entrave à la liberté syndicale.
<<C’est extrêmement grave, c’est inacceptable. « Je suis outré, je suis en dehors de moi, que le gouvernement se mêle des élections sociales ».  »On a demandé aux officiers, qui nous ont dit qu’ils ont reçu des instructions de haut lieu. On ne sait pas, c’est quoi le haut lieu, mais sincèrement, il y a une main noire derrière, qui nous empêche de participer à une élection. La plupart des travailleurs sont avec nous. C’est une compétition, chacun présente ses candidats. Mais cette fois-ci, il n’y a plus de compétition. C’est un syndicat du gouvernement qu’on met en place au port. Il faut que les Guinéens soient au courant« , à damné Abdoulaye sow sous une colère dans ses yeux.

Ses responsables de cette structure promettent d’apporter une réponse insatisfaisante à ce comportement dont ils ont été les seuls victimes.
« On va tout de suite informer l’international et nous allons écrire à l’inspection générale du travail, malgré sa complicité. Ils sont venus faire un protocole pré-électoral, sans pour autant nous informer. On ne va pas se laisser faire. On va se mobiliser, on va réagir et violemment par rapport à ce comportement antinomique« », à promis le syndicat.
Abd Akila pour océanguinée.com
Réagir

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de oceanguinee.com