Guinée/ pour faya Milimono : << tout est possible en Guinée>>

Banniere CBG
Le n°1 du parti bloc libéral (BL) s’est exprimé la semaine dernière sur l’expiration du mandat des députés que des citoyens trouvent illégitime. Faya Milimono quant à lui, a soutenu que ce décret est un recul pour la démocratie et l’Etat de droit.
« C’est une démarche qui est illégale et anticonstitutionnelle. » Dit-il, avant de dire que  l’expiration du mandat des députés et symptomatique d’une violation de la constitution ou une violation du principe constitutionnelle de la régularité des élections en Guinée.

« Donc nous, nous pensons que c’est acte qui est nul et nul et fait, et nous considérons quant à nous (BL), la Guinée n’a pas d’assemblée nationale. » estime Dr faya Milimono.

Avant de poursuivre, il parle de l’oppression du peuple de Guinée, à partir du moment où le pays ne dispose pas d’un parlement légal.

« Cela nous fait rentrer clairement dans ce qu’on peut appeler l’oppression du peuple. Et en matière d’oppression, la constitution nous donne le droit en tant que peuple de résister à l’oppression. » Poursuit-il estimant que ce n’est pas maintenant que le président de la république garant du fonctionnement normale des institutions devrait agir face à cette situation.

« Ce n’est pas maintenant que le président devrait savoir que l’Assemblée nationale que nous avions en place était là pour 5 ans et les élections devraient être organisé pour renouveler les 114 députés qui composent notre assemblée. Il ne l’a pas fait, c’est une violation de son serment. » A-t-il déploré

« La Guinée cesse désormais d’être une république normale parce que nous sommes sorties dans le cadre constitutionnelle », à estimé leader du parti.

« Nous pouvons nous attendre à tout. Tout est possible aujourd’hui en Guinée. Nous, nous considérons au BL que nous rentrons dans une période transitoire. » A annoncé l’image du (BL).

 

Abd Akila pour océanguinée.com

Réagir