Deux délégués du SLECG récusés de la commission d’assainissement du fichier des enseignants

Banniere CBG
Le gouvernement et le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) ont assigné la commission mixte chargée de l’assainissement du fichier des enseignants fonctionnaires.
La partie gouvernementale a désigné 10 membres au sein de la commission pour assainir le fichier des enseignants, selon Aboubacar soumah.

Le ministère de l’Education nationale ; celui de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et le département de la Formation professionnelles ont désigné chacun deux délégués.

Les quatre autres ont été choisis par les ministères du Budget et des Finances.

<< On a octroyé quatre représentants à l’USTG et six au SLECG. Dans la commission, on a choisi deux techniciens dont l’inscription sur la liste du SLECG a été automatiquement rejetée par la partie gouvernementale>>, indique Aboubacar Soumah.

« L’un a été qualifié d’agent de la police et l’autre d’agent de la Fonction publique. On dit qu’ils ne méritent pas d’être sur la liste des enseignants alors. Finalement, nous avons accepté qu’ils soient mis de côté’’, précise l’image des enseignants.

Selon le camarade soumah, << l’un des délégués fait partie de ceux qui ont conçu le fichier de la fonction publique. Le second connait tous les cas de fictifs qui sont au niveau de chaque département  de la fonction publique>>.

Abd Akila pour océanguinée.com
Réagir