Alpha Condé à ses opposants : « quand on est opposant, on cherche à ce que le pays aille de l’avant »

Banniere CBG

« Nous sommes dans un même bateau, mais très souvent des rivalités sont crées par les cadres. Ça ne nous fait pas avancer. Les gens doivent travailler dans un même sens et non chercher à s’imposer les uns sur les autres ». 

Cette nouvelle sortie médiatique du chef de l’Etat Alpha Condé est une réponse tacite aux détracteurs du pouvoir.

Le président de la République invite ses compatriotes au travail pour un développement harmonieux et durable de la nation guinéenne.

«  Il faut que tout le monde conjugue leurs efforts et éviter de se mettre les bâtons dans les roues. Il n’y a pas deux agendas ou trois agendas, il n’y a que l’agenda du Président. Tout le monde doit travailler dans ce sens. Donc il n’y a pas de raison que les gens se marchent sur les pieds sur le terrain », a déclaré Alpha Condé devant des cadres et notables de Guéckedou qu’il a reçu à son palais le lundi 28 janvier 2019.

Qualifiant ses opposants d’ennemis, l’actuel locataire de Sekhoutouréya appelle à l’union :« Tout le monde sait que la région forestière est le grenier de la Guinée. C’est la principale région agricole. C’est pourquoi nous voulons donner la force à l’agriculture. Je compte sur vous afin qu’on se donne la main et qu’on aille ensemble. Parce que quand on ne donne pas la main, on favorise l’ennemi. Parce que très souvent aujourd’hui, les opposants ne sont pas des opposants, ce sont des ennemis. Sinon quand on est opposant, on cherche à ce que le pays aille de l’avant pour pouvoir hériter d’une bonne situation et non pas détruire ».

Fustigeant les démarches de protestation de l’opposition, Alpha Condé ne va pas par quatre chemins : « On a été opposant ici, Bâ Mamadou, Jean Marie Doré, Siradiou et moi, mais on n’a jamais entendu qu’on a brûlé un véhicule ici, on a jamais entendu qu’on a cassé des maisons à Conakry. Pourtant on a été opposants pendant des années pendant que ceux qui sont opposants aujourd’hui gouvernaient. Donc, l’opposition ce n’est pas de détruire les biens des autres. Au contraire Macky est très content de trouver l’autoroute, l’aéroport, les échangeurs, Alhassaneest très content d’avoir 2 millions de tonnes de café, 2 millions de tonnes de cacao, tout ça a été fait avant lui. On doit chercher à accumuler et non pas à détruire. Mais je vous donne la garantie que nous allons continuer notre marche en avant. Quoiqu’il arrive, le train de la Guinée a démarré, personne ne peut l’arrêter ».

 

Thierno Amadou Oury BALDE

Réagir