Les bonbons ont prit la place des colas dans les cérémonies

Banniere CBG

La noix cola est très utilisée dans la vie sociale en Afrique. Elle est généralement utilisée pour les mariages et les baptêmes. Mais une tradition qui a tendance de disparaître au profile de bonbon. Notre reporter s’est intéressé à ce sujet ce mercredi 06 janvier

La noix de cola occupe une place très importante dans l’organisation des cérémonies dans notre société. Ce produit est synonyme de respect et de considération comme le témoigne Abdoulaye Diallo: ‹‹‹ Toute chose qui intéresse la communauté est bon à partager pour passer des informations concernant les cérémonies.  Au village si vous n’amenez pas du cola, votre information ne sera pas prise au sérieux. A Conakry c’est préférable d’utiliser les bonbons, que les colas, car c’est ce qui plait aux citoyens››› a-t-il indiqué.
L’utilisation du cola dans les activités sociales n’est pas religieuse. Mais elle est une coutume qui suscite un grand respect dans les relations rappel Mohamed Barry: ‹‹L’utilisation du cola pour nos cérémonies, je ne dirais pas c’est une obligation, mais c’est une coutume. Quant il s’agit des amis et des lieux publics nous pouvons utiliser des bonbons. Mais cela trouvera que l’essentiel est déjà fait à travers les colas›››.
De son côté, Élisabeth Bintou wamouno est vendeuse de cola depuis prêt de 25ans. Elle parle de l’importance du cola avant de lancer cet appel: ‹‹‹ ceux qui disent que le cola est cher, se trompent. Et le bonbon un paquet se négocie a 25.000. Et le cola 20.000 te suffit. Si ce n’est pas pour un mariage vos dix noix de cola vous suffisent largement. Beaucoup de personnes privilégie le bonbon. Je demande d’enlever les bonbons de nos cérémonie sociale. Parce que même pour mettre fin à une période de veuvage il faut de cola››› a-t-il.
Il faut signaler que, l’utilisation de la noix de cola disparaît progressivement dans les centres urbains. Les bonbons sont en train de la remplacée dans les cérémonies indique d’autres interlocuteurs.
                    Tidiane Diallo
Réagir