Guinée: « Cellou Dalein Diallo a montré l’exemple en donnant la somme symbolique de 10 millions de francs guinéens » dixit Fode Oussou Fofana

Banniere CBG

Alors que le chef de l’Etat Alpha Condé entend avec son gouvernement aller jusqu’au bout de sa démarche relative à la récupération des domaines publics de l’Etat, le chef de file de l’opposition guinéenne Cellou Dalein Diallo lance un SOS aux victimes de Kaporo-rails.

A travers son parti, l’opposant historique du régime Condé lance une opération de collecte de fonds en faveur des habitants de cette zone.

Avec la remise d’un montant symbolique de symbolique de 10.000.000 GNF (dix millions de francs guinéens) aux victimes pour dit- on inciter d’autres à manifester leur compassion et solidarité aux concernés, l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) s’expose à toute sorte de critiques.

Même si d’aucuns qualifient la somme de dérisoire,  Dr Fodé Oussou Fofana lui ne voit que d’un angle : « Ce n’est pas le montant de dix millions qu’il faut voir. C’est plutôt l’acte ».

« Ce montant a été donné au nom du Président Cellou qui n’est même pas en Guinée. Ça aussi c’était pour donner le ton, afin que les autres cadres et militants du parti puissent donner. Donc encore une fois, ce n’est pas le Président Cellou qui a sorti l’argent de sa poche pour donner », a président le vice président de l’UFDG.

Puis ajoute le président du groupe parlementaire des Libéraux Démocrates, « quand le Président Cellou Dalein va contribuer, évidemment qu’il ne mettra pas ça sur la place publique ». Parce que pour nous affirme-t-il dans la presse, « l’être humain est au dessus de tout ».

Sorti de son mutisme, le président de la République promet de sanctionner ceux qui se rendront coupables de vente du domaine public en refusant toute clémence à l’égard des occupants.

« Les gens construisent n’importe comment. (…..) la deuxième République a dégagé Kaporo-rails jusqu’à 60%. Il restait peu.  Mais les gens sont venus occuper de nouveau et de façon illégale. Il n’y aura pas d’état d’âme pour tous ceux qui occuperont les domaines de l’État. Celui qui revendra un domaine de l’État sera sanctionné et on récupérera », a tranché récemment le chef de l’Etat, Pr Alpha Condé.

Thierno Amadou Oury BALDE

 

Réagir