Guinée/Achat de consciences par le pouvoir : Saïkou Yaya Barry de l’UFR parle de 11 milliards envoyés à Boffa…

Banniere CBG

Le nouveau secrétaire exécutif de l’Union des forces républicaines, a le vent en poupe. En tout cas, c’est un Saïkou Yaya Barry, visiblement épanoui qui est passé, ce mardi 5 mars, dans l’émission L’Actu au scanner de la radio City FM 88.1.

Le remplaçant de Baïdy Aribot, l’actuel 2èmevice-gouverneur de la BCRG, a carrément donné un coup de pied dans la fourmilière du régime d’Alpha Condé. Le député n’a pas mâché ses mots, en parlant de l’opération de déguerpissement de Kaporo-rails, mais aussi la crise d’électricité et la prévarication des deniers publics.

Et c’est surtout sur la dilapidation de l’argent du contribuable que Saïkou Yaya Barry a fait dans des révélations. Il a accusé le pouvoir guinéen de préparer des ‘’milliards et des milliards de francs guinéens’’ pour acheter les consciences. ‘’A quelles fins ?’’ Interroge l’animateur de l’émission L’Actu au scanner. ‘’Les échéances électorales’’, répond-il. Y compris le projet d’un 3ème mandat, auquel il promet que l’UFR s’opposera par tous ‘’les moyens légaux’’.

Cependant, révèle le secrétaire exécutif de l’UFR, « on a des informations selon lesquelles, ils ont envoyé onze (11) milliards de francs guinéens à Boffa, dans le cadre de ces échéances ». Faites-vous allusion à de l’argent envoyé pour avoir l’adhésion des populations au projet d’un 3ème mandat ? Questionne l’animateur. ‘’Probablement’’, lâche le président de la commission communication et NTIC à l’assemblée nationale.

La référence à Boffa n’est pas anodine, puisque, faut-il le souligner, c’est la préfecture d’origine du président de l’UFR, Sidya Touré. Qui, il y a quelques jours d’ailleurs, dénonçait, sur sa page tweeter, une tentative de débauchage des cadres de son parti, qui seraient courtisés par le président Alpha Condé.

       Amadou Diallo

Réagir