Guinée: Les étudiants de l’UGLC SC souffrent pour avoir le manger

Banniere CBG
Les étudiants de l’Université général Lansana Conté de Sonfonia souffrent pour avoir le manger pendant les heures de poses. Ils expliquent comment ils parviennent à manger lors des récréations
A l’Université général Lansana conté de Sonfonia certains étudiants mangent en dehors de la cour ou la nourriture est exposée à ciel ouvert. Ils ne peuvent pas s’offrir de luxe de manger dans les restaurants de l’Université. Alpha Oumar Barry étudiant en 2eme années Histoire explique les problèmes auxquels il est confronté: ‹‹ Les prix ne sont pas abordables à l’intérieur. C’est très chers dans la cour. En plus il y a des coins derrière la cour nous sortons là-bas pour manger. Là-bas les prix sont moyens abordables. Et les aliments sont trop variés aussi. Donc nous pouvons manger tous ce que nous volons là-bas ››› a-t-il fait savoir.
Malgré les risques sanitaires Oumou kaïry Sow aussi affirme ne pas avoir un autre choix que de manger dehors: ‹‹‹On mange et rentre en classe. Mais j’aurais préférer mangé dans la cour. Parce que dans les cantines là-bas c’est mieux protéger. Il n’y a pas de poussières contrairement au dehors. Il est très chers ici. Mais nous disons c’est bon. C’est très bon par-là›› estime cette étudiant en 3ème Géographie.
Kadiatou Fadiga Bangoura, se souci peu de la conjoncture. Pour elle, la santé avant tout:‹‹‹ J‘invite tous mes amis de venir manger dans les restaurants de l’Université. S’ils non pas les moyens de s’offrir, ils peuvent venir cotiser et venir manger dans les restaurants de l’Université. Et pour cela c’est mieux pour la santé aussi. Parce que les mangés qu’on prépare au dehors je ne pense pas que c’est aussi bon avec la poussière et tout. Ils n’ont cas pensés à leurs santés d’abord››› a-t-elle souhaité.
Les étudiants de l’Université général Lansana Conté de Sonfonia lancent un appel à l’endroit de leurs responsables. Ils leurs invitent de revoir les prix des aliments vendus dans l’enceinte de l’institution. ce, pour préserver la santé de tous
                                                     Amadou Tidiane Diallo
Réagir