Guinée : Alpha condé donne des instructions à son gouvernement pour expliquer les motivations du déguerpissement à kaporo-rails et kipé2/ source

Banniere CBG
Vivement critiqué par son attitude et son insouciance face au drame humanitaire en cours à kaporo-rails et kipé2, Alpha condé l’avais présentement indiqué : « on le fera sans État d’âme ». Le président de la République vient de donner de nouvelles instructions par rapport aux opérations de délaissement au nord de la capitale Conakry, commune de Ratoma.
Le locataire du palais sekhoutoureyah à ouvertement instruit à son gouvernement jeudi 14 mars aux citoyens les motivations et les objectifs du déguerpissement, par ailleurs, Alpha condé demande également l’identification de tous les agents publics des administrations centrales, déconcentrées et décentralisée responsables de la vente illégale des domaines de l’état et l’application à leur encontre de sanctions disciplinaires sans préjudice de poursuites judiciaires.

<< Le président de la République a instruit les Ministres concernés d’informer largement l’opinion sur les causes, les motivations et les objectifs visés par les opérations de déguerpissement en cours dans la capitale. Il a particulièrement insisté sur la nécessité d’anticiper, à l’avenir, sur les occupations illicites des domaines publics en empêchant l’installation de citoyens sur des espaces réservés. Il a également mis l’accent sur l’urgence d’entreprendre, sur les terrains récupérés, afin d’en éviter la réoccupation >>, à expliqué l’ancien porte-parole de l’opposition Républicaine et actuellement porte-parole du gouvernement Aboubacar sylla.

Des enquêtes doivent être diligentées afin d’identifier les cadres de l’administration et des services décentralisés à la base de cession indue de certaines parcelles afin de donner des suites administratives et judiciaires à ces délits.

<< Le Chef de l’Etat a invité à la reforme et au renforcement des brigades publiques chargées de veiller sur les espaces publics et en particulier interdire et empêcher l’occupation des domaines publics maritimes, le remblayage des bordures de mer, la destruction de la mangrove et la réalisation de constructions anarchiques au mépris des plans d’urbanisation des villes >>, précise notre même source.

 Abd Akila pour océanguinée.com
Réagir