Révision constitutionnelle/les femmes de l’UFR alertent les sirènes révisionnistes  » A bas le 3ème mandat »

Banniere CBG

Depuis plusieurs jours, des manifestations de soutien à une affaire d’éventuel troisième mandat se tiennent à Conakry et à l’intérieur du pays. Jeudi, un groupe de jeunes défavorable à cette idée s’est introduit dans la salle des congrès du palais du peuple où ils ont brandis des pancartes sur lesquelles on pouvait lire:  »non au 3ème mandat »;  »2 mandats ça suffit » etc.

Ce samedi, le cas similaire s’est produit mais cette fois, ce sont les femmes de l’UFR- Union des forces républicaines, parti dirigé par l’ancien premier ministre, Sidya Touré, ex- haut représentant du chef de l’Etat qui ont tenu de leur manière à alerter les sirènes révisionnistes.

Dans la permanence du parti sise à Matam, ces femmes ont pris d’assaut le siège avec des pancartes sur lesquelles ont pouvait également:  »non au 3ème mandat » ou encore  »a bas le 3ème mandat ».

Récemment, le bureau exécutif de l’UFR a limogé l’actuel vice-gouverneur de la banque centrale, Baidy Aribot qu’il soupçonnait d’être l’un des soutiens de la révision constitutionnelle qui permettrait au Président de la république de briguer un troisième mandat.

Réagir