Partage des honoraires de plus de 2 milliards GNF : les avocats à couteau tiré !

Banniere CBG

Le procès de Maître Aboubacar Ouattara, avocat à la Cour suit son cour normal au tribunal correctionnel de Kaloum.

Poursuivi pour abus de confiance, Me Ouattara à l’encontre de qui des faits sont portés dans une affaire de détournement de 2 milliards 180 millions qu’il a reçu des mains de Mathurin Bangoura  comme frais d’honneurs des avocats dans un dossier remporté au civil par Mathurin Millimouno, directeur général de Mill Impression face à l’Etat, a reçu le témoignage d’un de ses confrères qui dit avoir été oublié dans le partage du dit montant.

Selon Maître Benjamin Millimouno, entendu par le tribunal correctionnel de Kaloum à titre de témoin le lundi, 18 mars 2019, le prévenu n’a pas été le seul à offrir des services au Directeur de la société Mill Impression.

« Je peux dire que j’ai été le premier avocat qui a défendu Mathurin Millimouno dans le procès qui l’opposait à l’Etat. On s’est battu au pénal jusqu’à obtenir sa liberté provisoire. J’ai commencé les démarches jusqu’à la Gendarmerie et c’est après que maître Aboubacar Ouattara a rejoint l’équipe pour qu’on puisse défendre le même client. Après le procès pénal, notre client a poursuivi l’Etat au civil et il a gagné le procès. Pour une affaire de 6 milliards GNF, l’Etat a finalement payé 8 milliards à Mathurin Millimouno. Donc, mon confrère Aboubacar Ouattara a fait le reçu de payement des honoraires des avocats que nous sommes. Sur le reçu, je n’ai pas vu mon nom et pourtant j’ai offert mes services à Mathurin Millimouno et à son entreprise, Mill Impression », a-t-il expliqué.

Ajoutant : « dans les 2 milliards 180 millions de francs guinéens comme honoraires, je devais percevoir un montant de 800 millions de francs guinéens. Mais, jusqu’à présent, je n’ai reçu aucun franc ».

« Même l’huissier de justice n’a pas reçu le montant qu’il devait percevoir. Je pense que mon confrère Aboubacar Ouattara avait une dent contre moi, c’est la raison pour laquelle il m’a oublié dans le partage des honoraires. Si non, Mathurin Millimouno a payé l’argent qui devait revenir à tous ses avocats et j’en fais partie », a rapporté maitre Benjamin Millimouno.

Après un houleux débat sur cette version de l’avocat entendu à titre de témoin, le juge en charge du dossier Ibrahima Kabélé Bangoura a renvoyé l’affaire au 15 avril 2019.

Thierno Amadou Oury BALDE

Réagir