France-Guinée/Exclusivité: L’artiste Mak Soul se déchaine

Banniere CBG

Oceanguinee: Bonjour Mak Soul,

Tu es un artiste Guinéen qui a vu naître sa carrière en Guinée, plus précisément en Haute Guinée, cela avant de te retrouver en France, mais avant dis nous, pourquoi le nom Mak soûl ? et qui est ce mak soul qui réside aujourd’hui en france?

Mak soûl: bonjour à tous les lecteurs du site oceanguinee. Je m’appel Souleymane Kourouma dit mak soul artiste, auteur compositeur. je fais le reggae comme musique. j’ai sept (7) albums qui sont sorties en Guinée, et deux (2) en France. Pour revenir à vos questions, le nom maksoul c’est le prénom de ma maman que j’ai rajouté au mien, pour avoir le nom maksoul. Ma mère s’appelle Makoura et moi Souleymane, d’où le pseudo « Mak Soul »

Ce Mak soûl qui réside aujourd’hui en france est né à Kankan, une ville qui dans sa majorité soutient le pouvoir du professeur Alpha Condé. Pendant la période des campagnes présidentielles de 2015, j’ai fus contacté par les représentants du parti à Kankan pour les apporter mon soutien musicale, cela vu que je suis parmi les artistes écouté par la population de cette ville. Après mûre réflexion, j’ai compris qu’ils voulaient simplement profité de ma popularité pour fin de campagnes, chose donc que j’ai catégoriquement refusé,car ma vocation ne rime pas avec leur idéologie. Moi je suis un artiste engagé et qui dénonce la mauvaise gouvernance dans mon pays, cela depuis bien avant l’arrivé d’Alpha Condé au pouvoir. Aujourd’hui, tous nous nous voyons que depuis l’arrivé de ce régime en Guinée, la gouvernance du pays va de pire en pire, et cela pour chaque jour.

Oceanguinee: ce refus d’accompagner le régime, a-t-il produit d’obstacle par la suite?

Mak soûl: bien évidemment. Après ce fut, il y’a eu un bras de fer entre le directeur de campagne du partis au pouvoir, en la personne de Monsieur Talibi Dabo et moi, surtout pour avoir chanté contre lui pour sa corruption, car ce monsieur achète la conscience de la population en haute Guinée. Ainsi après il a porté plainte contre moi au commissariat de police, mais j’ai refuser de me rendre. Et c’est depuis lors, j’ai pris position contre un 3ème mandat de monsieur Alpha Condé en Guinée. En france, j’ai pu faire sortir mon album le 25 juillet 2017, et depuis la sortie de cet album, j’ai envoyé un extrait à la Radio Milo de Kankan qui a fait passé la chanson ‘‘ Non au 3ème mandat du président Alpha Condé’’, les autorités ont porté plainte contre moi pour diffamation et outrage contre le chef de l’Etat. Quand j’ai été informé par mes parents, j’ai décidé donc de rester en france pour ma propre sécurité.

Oceanguinee: Nous avons remarqué que vos chansons sont plus orientées dans l’angle politique, surtout contre les différents régimes guinéens, à savoir de Lansana Conté à l’actuel président Alpha Condé en passant par Le cpt Dadis et Gl Konaté, pourquoi une telle motivation?

Moi je fais de la musique Reggae, comme Bob Marley, Alpha Blondy, Tiken Jah, Ismael Isaac, etc. Cette musique dénonce la mauvaise gouvernance, l’injustice,et la corruption de certains chef d’état, c’est pourquoi en 2003 j’ai fais sortir mon premier album contre le régime dictatorial du feu président Lansana conté; Une année à laquelle tous les opposants guinéens avaient refusé d’aller aux élections, dont l’actuel chef d’État Alpha Condé. Cet albums a été très apprécié par le peuple de guinée mais les autorités d’alors n’ont pas apprécié. j’ai été convoqué à la police, j’ai refusé de me rendre, puis j’ai été en exil à Mali Bamako en 2003. Ce n’est qu’après la mort du président Lansana conté en 2008 et l’arrivé du capitaine Dadis Camara au pouvoir par un coup d’état militaire que je suis rentré, et j’ai fais un album pour lui conseiller de rendre le pouvoir aux civils,  mais il n’as pas compris.

Oceanguinee: Après avoir lancé votre chanson de non au 3ème mandat, vous vous apprêtez à sortir votre album en soutien surtout aux jeunes de l’axe hamdallaye-kagbelen en passant par Bambeto, Cosa, Sonfonia et cimenterie, pouvons-nous savoir pourquoi c’est sur les jeunes de cet axe que vous avez chanté et non sur d’autres d’un autre axe de notre pays ?

Mak soûl: Après la sortie de mon album non au 3eme mandat, d’ailleurs qui as eu beaucoup de résultat en Guinée, je m’apprête à sortir mon nouvel album intitulé « l’ Axe de la résistance », cet album qui sort en France parle du courages des jeunes de l’axe Hamdallaye, bambeto, cosa ; sonfonia ; cimenterie et kagbelé. Si d’autres les considèrent comme des loubar, ils sont pour moi des résistants africains de la Guinée, et je sais qu’ils vont libérer ma Guinée en 2020, surtout quand le président vas vouloir faire un troisième mandat.  Depuis l’arrivé du président Alpha condé au pouvoir en 2010 il y a eu plus de 103 jeunes de l’axe qui ont été tué par les forces de l’ordre, aucunes enquête n’as été menée pour arrêter les coupables de ces crimes; pour moi c’est de l’injustice total. Aujourd’hui l’état a militariser la zone pour s’opposer à toute manifestations sur l’axe, ce qui constitue une violation de l’article 10 de la constitution guinéenne, donc je rend hommage à tous ces jeunes de l’axe qui ont trouvé la mort lors des manifestations pacifique. Le 22 janvier 2007,  le mouvement est parti de l’axe, le 28 septembre 2009 le mouvement est parti de l’axe et en 2020 le mouvement partira de l’axe contre les promoteur du troisième mandat. Ces jeunes sont à saluer.

Oceanguinee: Qu’est-ce que les Guinéens vivant au pays doivent attendre de vous et de notre diaspora ?

De la sincérité, du courage et de la disponibilité sur tous ces plans.

Oceanguinee: Vos mots de la fin ?

Mak soûl: je remercie le peuple de Guinée qui m’as soutenu dans mon combat de 2003 à nos jours. Cela me donne le courage de continuer. Que tout le monde reste connecter, car le nouvel album sera disponible sur les réseaux sociaux et sur ma page YouTube mak soul en avril. Et merci au Groupe Océan Médias, à travers Oceanguinee.

Oceanguinee: Oceanguinee vous remercie de votre disponibilité.

Réagir