Guinée: Matine Condé sévère face aux journalistes: ‹‹les gens ne veulent plus venir à la HAC

Banniere CBG

Lors de la présentation du nouveau bureau de l’AGEPI dirigé par Alpha Abdoulaye Diallo ce mardi 16 avril 2019 au siège de la HAC , la présidente de la dite institution a mis profile pour traquer aux journalistes.

La présidente de l’organe de régulation des médias en Guinée signement appelé la haute autorité de la communication ( HAC) a profité de l’occasion pour alerter la presse sur l’attitude dans le traitement et la diffusion de l’information. Martine Condé a mis les journalistes dans l’ambara: « Tout le monde a en tête la dépénalisation. Quand un journaliste est jugé, condamné, votre casier judiciaire est sali, si vous venez à la HAC, nous allons purement et simplement retirer votre carte de presse si vous en avez », a -t-elle.

Poursuivant son allocution, Martine  Condé a invité les hommes de médias à avertir la HAC en cas de problème. Selon la présidente de la HAC, les personnes qui se sentent offensées ou diffamées par des journalistes ne viennent plus à la HAC pour régler leur problème avec les hommes de médias: « Les gens ne veulent plus venir à la HAC parce que nous, nous avertissons, nous suspendons. Et quand c’est trop grave nous fermons l’organe. Il y en a qui veulent appliquer maintenant la loi sur l’atteinte à la personne », a conclut la présidente de la haute autorité de la communication Martine Condé.

                         Amadou Tidiane Diallo

Réagir