Affaire troisième mandat en Guinée : << il faut qu'Alpha Condé se désolidarise de son clan mafieux >> Abdoulaye Bah

Banniere CBG

L’opposant farouche du régime Condé dans la ville de Manguai-Kindi demande au chef de l’État de ne pas céder aux sirènes révisionnistes. Par ailleurs, il affirme qu’Alpha Condé inscrira son nom dans l’histoire de la Guinée en acceptant de passer le témoignage à un autre dirigeant que les guinéens éliront en 2020. 

Pour son conseille, Abdoulaye Bah demande au pensionnaire de Sékhoutoureyah de conduire à terme son second et dernier mandat présidentiel et d’organiser des élections libres et transparentes dont les résultats ne souffriront d’aucune contestation. 

Le chef de l’Etat prévient-il,  risque de rendre la Guinée ingouvernable en tentant de se maintenir au pouvoir au-delà de 2020. << Il faut qu’Alpha Condé se désolidarise de son clan mafieux >>, recommande-t-il au gérant du palais sékhoutoureyah.

L’ancien gérant de la mairie de Kindia exhorte le président Alpha Condé à rentrer dans l’histoire par la grande porte. << Vous avez eu deux mandats, c’est un privilège. Vous pouvez rentrer dans l’histoire en devant ancien président. Vous pouvez être le conseiller spécial du futur président guinéen >>, lance fort comme message au locataire du palais sékhoytoureyah.

Abd Akila pour océanguinee.com

Réagir