Guinée/Lutte contre un projet 3ème mandat : Des organisations de défense des droits de l’Homme s’invitent dans la bataille

Banniere CBG

En conférence de presse ce lundi 20 avril  2019, le Collectif des Organisations de Défense des Droits de l’Homme contre un Nouveau Mandat (CODHONM )dénonce une tentative d’adoption d’une nouvelle constitution par le régime condé.

Les activistes de la société civile interprètent cette attitude manifeste du parti au pouvoir de grave violation de l’article 9 alinéa 1 de la constitution. Par la même occasion, les membres de ce collectif fustigent les arrestations arbitraires orchestrées contre les personnes contre les opposants au troisième mandat.

«Le fait d’empêcher des citoyens qui expriment leur opposition à un troisième mandat dans les lieux et places publics, alors que d’autres soutenant illégalement ce troisième mandat, sont autorisés de s’exprimer, souvent avec l’encadrement des forces des forces de sécurité et l’utilisation des moyens d’Etat, constitue une violation manifeste de l’article 8 de notre constitution», dénonce dans une déclaration, Boussiriou Diallo porte-parole du collectif.

Le président du COJEDEV et porte parole du collectif  laisse entendre que son organisation ira jusqu’au bout de sa lutte dans le seul but d’empêcher la réalisation du fameux projet de 3ème mandat. C’est pourquoi indique-t-il , des disposition sont prises pour « traduire devant les juridictions nationales et internationales tout promoteur de la remise en cause de l’ordre constitutionnel et ceux qui dilapident les moyens de l’Etat à des fins de propagande ; Mettre en place un pool d’avocats qui se joindra à celui existant déjà pour la défense des personnes poursuivies pour leur opposition au projet de nouvelle constitution ; établir et publier une liste nominative et les propos de tous les promoteurs d’une nouvelle constitution pour toutes fins utiles ; alerter la communauté internationale sur les conséquences imprévisibles d’une éventuelle remise en cause de l’ordre constitutionnel» .

Le collectif invite le Président de la république, d’abandonner toute initiative d’adoption d’une nouvelle constitution afin de briguer un troisième mandat, à la justice d’engager des poursuites judiciaires contre les personnes qui prônent un troisième mandat et celles qui utilisent les biens et deniers de l’État à cette fin, aux forces de défense et de sécurité de garder leur caractère républicain conformément à leur mission constitutionnelle.

Thierno Amadou Oury BALDE

Réagir