Coopération : les confidences d’amitié d’Alpha Condé à Georges Wéah !

Banniere CBG

En marge de la visite du président Libérien à Conakry, le chef de l’Etat guinéen s’est engagé a travaillé avec son homologue dans l’intérêt supérieur des leurs nations.

Au terme de cette visite bouclée d’amitié bouclée ce samedi 12 juin, Alpha Condé a rassuré Georges Wéah que la Guinée ne servira jamais de base arrière pour déstabiliser le Libéria.

D’ailleurs rappelle le président guinéen, à chaque fois qu’il y a eu des conflits au Libéria, la Guinée est intervenue pour apporter son soutien en faveur de la Paix.

« Nous sommes très heureux que le Libéria ait retrouvé la paix et la concorde », a-t-il déclaré lors d’un diner qu’il offert à son homologue.  

Alpha Condé se dit satisfait de la visite de GeorgesWeah au point de vanter sa popularité : « je ne suis pas sûr s’il y a une élection à Conakry que je pourrai le battre. AKB qui est l’ancien capitaine de l’équipe de football de Guinée, j’avoue que je ne le connaissais pas. C’est le Président Weah qui me l’a présenté. Quand nous avons été au Port et à la Blue zone, il y avait des grands pancartes  où c’est écrit AKB souhaite bienvenu au Président Weah. C’est normal, c’est une grande personne qui a été ballon d’or. Mais notre grande surprise, c’est quand on a été à la Blue zone où de tout-petits enfants jouaient au foot. Quand je leur ai demandé vous le connaissez ? Ils n’ont pas dit que c’est Weah. Ils ont dit OUI c’est le ballon d’or. Je leur ai dit que parmi eux, il y a des futurs ballons d’or. Weahm’adit : Président quand j’avais onze ans, je disais qu’un jour je serai le futur Pélé ».

De son côté, le président libérien  s’est montré visiblement convaincu des axes stratégiques de coopération bilatérale que son pays a tissé avec la Guinée : « cette visite est un total succès de notre côté. Elle nous donne beaucoup d’espoir d’ouverture de nouveaux chapitres dans les relations entre nos deux Nations ».

Pour l’ancienne star du Paris Saint Germain devenu président de son pays, la bataille pour la pérennisation de la paix doit être continue : « nous devons continuer la bataille pour maintenir cette paix dont jouissons tous aujourd’hui. Nous sommes dans un monde relativement difficile. Former un partenariat stratégique pour protéger nos frontières poreuses et en même temps permettre le mouvement des biens et des personnes est une nécessité ».

Thierno Amadou Oury BALDE

Réagir