Examens nationaux 2019: l’ASEG relèved’énormes anomalies

Banniere CBG

L’Association Scolaire et Estudiantine de Guinée (A-SEG) a tenu une conférence de presse ce mercredi 11 septembre 2019 à la maison commune des journalistes, sise à Kipé.

Les responsables de cette association ont devant les médias présentés un  rapport final sur l’observation indépendante des examens nationaux session 2019.

« Nous avons constaté en Guinée que les examens nationaux sont devenus malheureusement objet de magouilles,  de tricheries et de fraudes. Et ce qui est extraordinairement, tous les acteurs de l’éducation se trouvent submergés  dans cette fraude-là. A commencer par les élèves, les enseignants et les autorités éducatives. Dans notre travail,  nous avons pu déployer 200 observateurs sur le terrain, 50 observateurs directs et 150 observateurs indirects. Ils ont été déployés aux alentours des centres d’examen et nous donnaient des informations en temps réel. Les observateurs, avec leurs matériels, ont réussi à prendre des enregistrements, des images, ils ont même réussi à s’infiltrer dans des groupes de conversation sur les réseaux sociaux », a expliqué Kabinet Keita, président de cette association.

Pour sa part, la vice-présidente de l-ASEG, AissataHassane Condé, indique que les 200 observateurs déployés ont constaté plusieurs manquements empêchant les bons déroulements des examens nationaux de cette année : «les élèves que nous avons rencontrés  dans la plupart des cas nous ont affirmé que les enseignants étaient laxistes. Et au niveau des agents de sécurité, nous avons constaté dans plusieurs écoles un seul agent de sécurité pour tout le centre. S’agissant des cartes d’examen, il a été constaté aussi un dysfonctionnement total. Soit il n y a pas de photos ou quelques fois, absence de renseignements sur les cartes. Certains responsables profitaient de cette situation pour substituer certains élèves et il n’y avait pas de cahiers de brouillon ni d’intercalaires dans beaucoup de centres»

Akila Soumah pour océanguinee.com 

Réagir