Guinée : l’USTG menace d’aller en grève à compter du lundi prochain

Banniere CBG

Dans une déclaration rendue publique ce vendredi 13 septembre 2019, à son siège social à Kaloum, l’USTG entend aller en grève. L’annonce a été faite par Aboubacar Soumah, secrétaire général adjoint de l’USTG. 

«Le bureau exécutif national de l’USTG informe l’opinion nationale et internationale de l’attaque à son siège de Mamou sis à la gare routière de la conserverie par un groupe de bandits appuyés par les autorités préfectorales, notamment le préfet, le secrétaire général de l’administration, le commandant Traoré de la CMIS. Le tout sous encadrement d’une importante troupe d’agents de la gendarmerie et de la police», a expliqué le secrétaire général adjoint de l’USTG.

Poursuivant, il invite toutes les structures syndicales affiliées à l’USTG à se tenir prêtes pour un éventuel mot d’ordre de grève : «nous responsables de l’USTG, le lundi, nous lancerons un appel à toutes les structures affiliées à notre centrale de déclencher une grève illimitée sur toute l’étendue du territoire national si tous nos responsables syndicaux arrêtés ne sont pas libérés».

L’union syndicale des travailleurs de Guinée a déploré au cours de cette rencontre l’ingérence selon elle, du gouvernement dans les affaires syndicales. 

 

Akila Soumah 

Réagir