Dr Alia Dibay sur les consultations : « une constitution n’est pas une œuvre immortelle »

Banniere CBG

Au terme de son entretien ce jeudi 26 septembre avec le premier ministre Dr Ibrahima Kassory Fofana dans le cadre des consultations nationales, le président de l’INIDH, Institution Nationale Indépendante des Droits Humains évoque l’impérieuse la nécessité d’aller vers le peuple seul investi de la légitimité.

Pour Dr Alia Diaby à l’image du chef de l’Etat Alpha Condé, seul le peuple est souverain.

« Nous sommes venus pour porter la voix des sans voix, et dire qu’il n’y a pas de représentants en présence des représentés. Même si on consulte les corps intermédiaires, il faudrait à un moment donné, donner la parole aux simples citoyens, au peuple de Guinée, pour qu’enfin, on nous départage. C’est le peuple, qui doit  prononcer le dernier mot, sur la question de la constitution…une constitution n’est pas une œuvre immortelle », laissé entendre le président de l’INIDH, Dr Alia Diaby.

Sur l’organisation des élections législatives au 28 Décembre prochain, il paraphrase les dispositions constitutionnelles reconnaissant  que   la CENI est le seul organe en charge de l’organisation, de la supervision des élections et de la proclamation des résultats provisoires sans oublier le referendum.

Thierno Amadou Oury BALDE

Réagir